Les superproductions peuvent faire avancer le féminisme, estime le réalisateur Ridley Scott à Venise, où il a présenté <em>Le dernier duel</em>, qui ose le mariage entre film de chevalerie et suspense sur le consentement sexuel.
Les superproductions peuvent faire avancer le féminisme, estime le réalisateur Ridley Scott à Venise, où il a présenté <em>Le dernier duel</em>, qui ose le mariage entre film de chevalerie et suspense sur le consentement sexuel.

Pour Ridley Scott, les superproductions peuvent «petit à petit» faire avancer le féminisme

Agence France-Presse
Les superproductions  peuvent faire avancer le féminisme, estime le réalisateur Ridley Scott à Venise, où il a présenté Le dernier duel, qui ose le mariage entre film de chevalerie et suspense sur le consentement sexuel.