Hubert Lenoir a chanté en plein soleil de midi devant une foule composée de quelques familles pour le troisième Pop-up FEQ.

Pop-up FEQ d’Hubert Lenoir dans Saint-Jean-Baptiste malgré le soleil

À la veille de sa prestation à place D’Youville avant Klô Pelgag, Hubert Lenoir était la vedette du troisième pop-up du Festival d’été, mardi midi, entre la cour d’école et l’église Saint-Jean-Baptiste. «Vous êtes chanceux de m’avoir, parce qu’habituellement, je ne sors jamais au soleil. C’est la première fois, ça se peut que ça n’arrive plus jamais!»

Vêtu d’une salopette de jeans, d’un t-shirt blanc et de souliers à talons à lacets, l’auteur-compositeur de 23 ans était entouré de sept musiciens pour livrer les chansons de Darlène. Celui qu’on a d’abord connu au sein de la formation The Seasons a rallié environ 150 personnes, dont la plupart connaissaient déjà ses paroles par cœur. Fille de personne (I, II et III), J.-C., Si on s’y mettait, Ton hôtel, Recommencer... on a eu droit à une version condensée et bien exécutée de son album paru en février.

Pop métissée et sexy

Peu habitué de performer sous le soleil de midi («Je viens de me lever», a-t-il admis), devant une foule qui contenait quelques familles, il a tout de même livré sa pop métissée (clavier, saxophone, etc.) et sexy avec une bonne dose d’attitude et en faisant quelques incursions dans la foule pendant les segments musicaux.

On pourra revoir Hubert Lenoir (version soir) mercredi à 19h30 à place D’Youville (gratuit).