Pablo Picasso, La femme avec une robe bleue. Vallauris 1947-48

Picasso fait dialoguer passé et modernité à Athènes

ATHÈNES — Soixante-huit céramiques et dessins de Picasso mis en parallèle avec 67 oeuvres de l’Antiquité sont exposés pour la première fois à Athènes au Musée cycladique dans une exposition qui ouvre ses portes au public jeudi.

Intitulée Picasso et l’Antiquité. Ligne et argile, les céramiques et dessins du célèbre artiste «dialoguent avec les oeuvres antiques», a annoncé mercredi la direction du musée situé dans le centre de la capitale grecque.

«Qui peut nier encore que l’art grec antique est bien vivant?» a lancé lors d’une conférence de presse Sandra Marinopoulou, présidente du musée qui, depuis quelques années, organise une série d’expositions démontrant l’influence antique sur les peintres et sculpteurs contemporains.

La plasticienne franco-américaine Louise Bourgeois, le Grec Jannis Kounellis, le chinois Ai Weiwei ou l’Américain George Condo avaient été mis précédemment à l’honneur.

«L’art des Grecs, des Égyptiens, ou des grands peintres qui ont vécu à d’autres époques n’est pas un art du passé; peut-être même est-il plus vivant aujourd’hui qu’il n’a jamais été» avait déclaré dans le passé Pablo Picasso lors d’un entretien, cité dans le communiqué du musée.

Lors des années passées à Paris, l’amitié de l’artiste espagnol avec les éditeurs d’origine grecque Albert Skira, Tériade et Christian Zervos avait joué un rôle dans sa passion pour la mythologie et l’art antique.

+

Le Minotaure, mi-bête mi-humain, symbole des forces obscures et de la violence qui se répand à partir des années 1930 en Europe, a notamment inspiré grandement Picasso.

Picasso a revisité entre 1920 et 1960 les thèmes mythologiques, les oeuvres théâtrales grecques, les techniques antiques utilisées.

Le Minotaure, mi-bête mi-humain, symbole des forces obscures et de la violence qui se répand à partir des années 1930 en Europe, a notamment inspiré grandement l’artiste.

Parmi les dessins de l’artiste exposés à Athènes, Le Minotaure aveugle guidé par une petite fille face à la mer figure à côté d’une statue de torse de Minotaure et d’un vase représentant le meurtre du Minotaure par Thésée.

+

Pablo Picasso, La Chouette. Vallauris 12 décembre 1952

Le visiteur peut observer au cours de l’exposition les oeuvres de Picasso jouxtant celles de l’Antiquité représentant les trois Grâces, la chouette d’Athéna, les colombes de la paix, le centaure, les danses dionysiaques...

«Est-ce Picasso ou un artiste antique qui a réalisé cette oeuvre? Il est souvent difficile de le déterminer tellement la ressemblance est flagrante», avoue Bernard Ruiz Picasso, le petit-fils du peintre présent à la conférence de presse.

L’exposition, qui se tient jusqu’au 20 octobre, s’inscrit dans le cadre d’une initiative du Musée Picasso de Paris lancée en 2017 sous le titre Picasso Méditerranée. Plus de 40 expositions ont été organisées et 17 instituts culturels ont collaboré à la mise en place de cette série d’expositions qui s’achève fin 2019.