Les spectateurs du Festival d'été seront soumis à une fouille systématique aux entrées, comme c'est le cas depuis plusieurs années. Malgré la nouvelle loi, la consommation de marijuana est interdite.

Pas de cannabis sur les sites du FEQ [VIDÉO]

Même si la consommation de cannabis est maintenant tolérée au pays, l’organisation du Festival d’été a placé cette drogue au rayon des produits interdits sur ses sites, au même titre que l’alcool. Mais si un contrevenant est pris à fumer un joint, il ne sera pas expulsé pour autant.

«Nous allons procéder comme les dernières années. Tous les sacs vont être fouillés systématiquement par les agents de sécurité et s’ils découvrent des produits d’utilisation, ils vont offrir l’opportunité aux gens de s’en débarrasser. Il n’est pas interdit d’en posséder, mais on l’interdit à l’intérieur des sites. Les gens peuvent décider de garder leurs produits mais de les consommer à l’extérieur», a expliqué mercredi le direction de la production du FEQ, Patrick Martin, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse pré-festival visant à rappeler les consigne de sécurité et les détails de la logistique.

Cette politique découle de l’interdiction de consommer du cannabis sur les terrains régis par la Commission des champs de bataille nationaux et la Ville de Québec. «On veut une règle qui soit claire pour l’ensemble de nos sites», ajoute la direction des communications, Samantha McKinley. Si quelqu’un est surpris en train de consommer, on procède par avertissement.»

La direction du festival est consciente qu’il s’agit d’un nouveau règlement qui sera difficile à appliquer sur le terrain. «On ne se le cachera pas, on ne peut pas tout voir. Comme à toutes les autres années, il y en qui vont s’essayer et réussir», mentionne Patrick Martin.

Une «certaine tolérance» sera en vigueur, ajoute-t-il. «Si on voit la consommation d’un joint, on n’interviendra pas systématiquement, on va tolérer à certains égards. On laisse ça au jugement des agents de sécurité.»

Le Festival d’été se met en branle jeudi soir, pour 11 jours, avec le spectacle de Corey Hart, sur les Plaines.

Une brigade plus visible

Pour la seconde année consécutive, le FEQ déploiera une brigade d’intervention destinée en «venir en aide aux femmes et à toute personne en situation de vulnérabilité». Pour répondre à la demande, le nombre de bénévoles affectés à cette «initiative bienveillante» passe de 60 à 80. Contrairement à l’an dernier, chaque membre de la brigade sera bien visible grâce à un clignotant lumineux jaune porté au niveau de la poitrine. Selon la directrice des communications du festival, Samantha McKinley, cette «initiative bienveillante» vise à envoyer le «message fort» que«certains comportements ne sont pas tolérés.»

Plus d’agents de sécurité

La pénurie de main-d’oeuvre dans le monde de la sécurité privée n’affecte pas le Festival d’été. «Les agences ont du mal à satisfaire les autres clients, mais elles ont mis la priorité sur le Festival étant donné sa nature», explique Patrick Martin, refusant de dévoiler le nombre d’agents en service pendant la durée de l’événement. Au fil des ans, ils sont toutefois de plus en plus nombreux. «C’est contextuel. L’an passé, il y en avait plus en raison des événements de Las Vegas (la fusillade qui a 59 morts et 500 blessés), nous étions plus vigilants. On garde le même déploiement que l’an passé.»

Sensibilisation aux drogues

Des représentants de MIELS-Québec et de Point de repères seront présents cette année pour la première fois au FEQ dans le cadre d’un projet pilote visant à sensibiliser les festivaliers aux enjeux liés à la consommation de substances psychoactives et à la santé sexuelle. Un kiosque sera en place sur le site des Plaines, le 10 juillet, lors de l’ElectroFEQ, et à la soirée hip-hop, le 12 juillet. 


EN VRAC

  • Le seul spectacle où les chaises pliantes seront acceptées est celui de Claude Dubois, le 6 juillet, à la scène de la Place George-V. La liste des objets interdits sur les sites (casques de moto et de vélo, parapluie…) est disponible sur le site du festival (feq.ca)
  • Les bouteilles d’eau sont strictement interdites sur les sites. Les spectateurs peuvent se présenter avec un contenant «vide, mou et non rigide» et le remplir sur place, à partir d’une des 30 fontaines installées sur les Plaines. La nouvelle scène de Place George-V en comptera une dizaine.
  • La grande scène des Plaines est accessible à compter de 18h, par la Croix du Sacrifice ou le Cap-Blanc, en haut des escalier par l’avenue Ontario. Cette année, les festivaliers pourront accéder au site à partir d’une nouvelle entrée, celle de la terrasse FEQ, située au Manège militaire, à partir de 18h45.