L’équipe de concepteurs de la nouvelle mouture du parcours «Où tu vas quand tu dors en marchant...?» du Carrefour international de théâtre.

«Où tu vas quand tu dors en marchant...?» sur les rives de la Saint-Charles [VIDÉO]

Après deux festivals à s’éclater sur la colline Parlementaire, le spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…?, activité phare du Carrefour international de théâtre, redescend cette année en basse-ville pour s’installer aux abords de la rivière Saint-Charles. Cinq tableaux s’animeront du 23 mai au 8 juin entre le secteur de la Pointe-aux-Lièvres et le parc Victoria.

«On est sorti un peu de nos habitudes. On n’est plus au cœur de l’arrondissement La Cité-­Limoilou. On est un peu excentrés, on a même un pas en dehors, dans un autre arrondissement. On touche à quatre quartiers : Saint-Roch, Saint-Sauveur, Limoilou et Vanier», précise le coordonnateur artistique de la populaire activité, Alexandre Fecteau. 

«On utilise des terrains vagues près de l’autoroute, on a même un tableau dans la rivière, ajoute-t-il. Sur chaque site, il y a des particularités qui inspirent les artistes et qui permettent d’arriver avec des propositions franchement renouvelées. Cette année, la nature est plus proche, mais on est vraiment central.»

Camping, pêcheurs et fêtards

Réinventé chaque deux ans, le parcours théâtral mettra à profit cinq nouvelles équipes de concepteurs, qui investiront autant de nouveaux lieux.

À l’angle des rues Irma-Levasseur et Bourdages, Maryse Lapierre et Maxime Beauregard-Martin érigeront ce qu’Alexandre Fecteau décrit comme un «camping kitsch ou un camp de réfugiés pour marginaux» au bord de l’autoroute Laurentienne. Baptisée Terre promise, leur proposition mettra à profit 19 interprètes. 

Sur le pont Lavigueur, Karine Ledoyen et Ludovic Fouquet inviteront les spectateurs à regarder vers le haut avec Points de suspension, où tout sera «accroché, suspendu», résume Alexandre Fecteau. Ils seront 14 comédiens, danseurs, acrobates et musiciens à ainsi défier la gravité.

Dans l’univers imaginé par la compagnie Les Incomplètes pour L’Anse-à-Vaillant, qui se déploiera sur la rue Cardinal-Maurice-Roy, 27 comédiens et musiciens recréeront l’atmosphère d’un village de pêcheurs dans un hommage à la puissance de la mer. 

Tout près de la passerelle des Trois-Sœurs, le scénographe Vano Hotton proposera de son côté Jeux d’échelles, qui offrira «une vision poétique et décalée» d’édifices de Québec. Alexandre Fecteau cite en exemple le Concorde, dont le restaurant tournant deviendra un appareil de projections animées ou l’usine à papier White Birch, qui sera transformée en fabrique à nuages. 

Sous l’autoroute Laurentienne, l’artiste multidisciplinaire Martin Bureau offrira finalement un regard critique sur la société de consommation avec L’embâcle des sans-soucis. Il y créera littéralement une obstruction sur le cours d’eau en y accumulant divers objets, tandis que des fêtards feront fi de la catastrophe environnementale en organisant un party sur un ponton juste à côté. 

Créé en 2009, Où tu vas quand tu dors en marchant…? attire chaque année quelque 100 000 spectateurs au Carrefour international de théâtre. Au fil du temps, ses tableaux vivants se sont déployés dans Montcalm, Saint-Sauveur, Saint-Roch, dans le Vieux-Québec et sur la colline Parlementaire. Le spectacle déambulatoire en sera cette année à sa sixième mouture. Il sera présenté gratuitement, en continu de 21h et 23h, du jeudi au samedi, du 23 mai au 8 juin.