Arrivé chez nous il y a 15 ans, Heythem Tlili (à droite), alias King Abid, a choisi de vivre à Québec, où il est maintenant bien enraciné. Le musicien d'origine tunisienne partage notamment l'affiche du MondoKarnaval avec l'auteur-compositeur-interprète Marco Calliari (à gauche).

Ode à l'ouverture au MondoKarnaval

Du 2 au 4 septembre, environ 600 artistes représentant 40 pays convergeront au parc Cartier-Brébeuf lors du quatrième Mondo-Karnaval. Alors que les manifestations d'extrême droite et les discours anti-immigration ont résonné fort, ces derniers jours, ce rassemblement célébrant l'interculturalisme est d'autant plus nécessaire selon King Abid, l'un des porte-parole de l'événement.
«Ça va enlever la peur des gens. Ils vont voir qu'on est des gens cool. On s'aime et on aime la société où on est venu», clame le musicien d'origine tunisienne. «On vient tous de quelque part, ajoute-t-il. Il n'y a personne qui est Québécois de souche, on est tous venus de quelque part. En Suède, ce sont des Africains qui sont montés de l'Afrique il y a des milliers d'années. On vient tous de la même place et c'est la planète. Quand on recule, il reste un tout petit point. Et on vient tous de là.»
Arrivé chez nous il y a 15 ans, Heythem Tlili, alias King Abid, a choisi de vivre dans la capitale, où il est maintenant bien enraciné. «C'est ici que ça se passe. Mont­réal, [je lui offre] mes respects, mais c'est Québec la ville que j'ai choisie. Et je ne bougerai jamais d'ici. Je suis heureux ici, les gens sont magnifiques. La nature et l'eau sont abondantes. Je ne regrette pas mon mouvement», assure celui qui offrira une bonne dose de son reggae métissé sur la grande scène installée au parc Cartier-Brébeuf le 2 septembre dès 16h35. King Abid partage notamment l'affiche du MondoKarnaval avec l'auteur-compositeur-interprète Marco Calliari (4 septembre à 20h30) et les humoristes Boucar Diouf (2 septembre à 17h55) et Nabila Ben Youssef (3 septembre à 20h30). Tous les spectacles sont accessibles gratuitement. 
Arbre à souhaits
Ancré cette année dans le thème de la «francophonie à travers le monde», le MondoKarnaval se déploiera dès midi le samedi 2 septembre au parc Cartier-­Brébeuf, mais aussi sur la 3e Avenue, où son désormais traditionnel défilé se mettra en branle à 16h30. Quelque 500 participants défileront ainsi sur l'artère de Limoilou à cette occasion. 
Parmi les nouveautés de cette année, notons la présence de l'artiste visuel Serge Belo, qui créera en direct l'oeuvre Arbre à souhaits, arbre de la diversité à partir de messages laissés par la population. Pour participer, il suffit d'aller déposer son souhait «pour favoriser une société interculturelle à Québec» sur le site Web du Mondo­Karnaval ou directement sur les lieux pendant l'événement. «Allez écrire ce que vous souhaitez pour 2017. Il y a tellement - c'est difficile de ne pas dire de gros mots - de merde dans le monde en ce moment, est-ce qu'on peut se souhaiter juste du beau, juste de l'amour et du métissage comme on fait ici au MondoKarnaval?» a lancé Marco Calliari, l'autre porte-parole du rassemblement. 
En plus de la cinquantaine de prestations musicales ou de danse qui animeront deux scènes au parc Cartier-Brébeuf, l'organisme Main Bleue orchestrera sous un chapiteau une «immersion multisensorielle» consacrée aux communautés culturelles établies à Québec, tandis que le Marché du monde permettra aux visiteurs de découvrir les spécialités culinaires d'une quinzaine de pays. 
Détails et programmation complète au mondokarnaval.com