Louis Hofmann (Sebastian Schumann)

Nos moments forts

La tension des Oubliés.
Avec Les oubliés qui a pris l'affiche vendredi, il y a maintenant quatre des cinq longs métrages en compétition pour l'Oscar du Meilleur film en langue étrangère dans nos cinémas. Et il contribue grandement à faire de cette catégorie la plus relevée de la soirée. Grâce à une réalisation impeccable, le Danois Martin Zandvliet propose une oeuvre d'une tension dramatique presque insoutenable. Et pour cause : son film raconte le triste destin d'une poignée de soldats allemands après la capitulation, en mai 1945. À peine sortis de l'adolescence, la douzaine de conscrits de dernière minute doivent déminer un carré de plage du Danemark qui contient 45 000 engins explosifs! Puisqu'ils désamorcent les mines manuellement, la question n'est pas de savoir si, mais quand surviendra une explosion mortelle. Mais c'est aussi un portrait poignant de jeunes victimes de la folie guerrière des hommes. À voir!  Éric Moreault
Le tour du chapeau d'Half Moon Run
Devon Portielje, chanteur et guitariste du groupe Half Moon Run
La chimie entre Québec et Half Moon Run est unique. En juillet dernier, le quatuor avait plus que rempli le parc de la Francophonie, dans le cadre du Festival d'été. Et cette semaine, le groupe a rempli l'Impérial non pas une, ni deux, mais bien trois fois à ras bord, un tour de force que bien peu de formations, dans le genre, peuvent se targuer de réussir. Avec pareil lien avec les fans, on a eu droit, lors de la première, jeudi, à un show parfait, dans une atmosphère électrisante. Le batteur et claviériste Dylan Phillips a d'ailleurs souligné l'unique complicité qui lie les Montréalais à la ville, depuis leurs débuts, et à quel point ils étaient heureux d'être de retour.  Nicolas Houle
Réjouissant Don Quichotte au Périscope
Vérités et mensonges entourant l'idéaliste personnage Don Quichotte
En s'attaquant au mythique personnage de Don Quichotte, Philippe Soldevila et ses collaborateurs n'ont pas fait les choses à moitié pour donner un coup de jeune à l'univers de Cervantès. Avec la complicité du marionnettiste Pierre Robitaille et de la compagnie catalane Gataro, l'auteur et metteur en scène propose une réjouissante mise en abyme autour des concepts de la vérité et du mensonge entourant l'idéaliste personnage de chevalier errant. Ici, les «vrais» personnages de chair et d'os trouvent un alter ego dans des marionnettes. Et ce n'est que le début d'un chouette délire où les styles de théâtre, les langues et les tons se mélangent joyeusement. Pantins en mains ou masques d'animaux sur la tête, à cheval ou à dos d'âne (invisible!), en chantant, en dansant ou en s'offrant quelques selfies, la troupe des Véritables aventures de Don Quichotte de la Mancha semble s'éclater ferme sur la scène du Périscope. Et il est difficile de ne pas se laisser porter par son enthousiasme.  Geneviève Bouchard
Un lien père-fils plus fort que tout
Un duo père-fils émouvant
Grosse dose d'émotion mercredi à Votre beau programme quand un père atteint du cancer a voulu surprendre son fils de 14 ans, Mathis. Croyant se rendre enregistrer une chanson dans un petit studio fermé, l'adolescent s'est plutôt retrouvé devant la foule de spectateurs venus assister à l'émission de Véronique Cloutier. Après s'être ressaisi, la gratitude dans les yeux, Mathis a interprété la magnifique The Great Escape de Patrick Watson, accompagné à la guitare par son père Guy. Un moment magique, planant, où le temps a semblé s'arrêter. «Peut-être le moment le plus fort de toute ma vie d'animatrice», a confié Véronique Cloutier sur sa page Facebook. Avant le diagnostic de cancer du papa, la conjointe de Guy, avec qui Mathis aimait beaucoup chanter, est décédée dans un accident l'an dernier. Mercredi, on a vu un père et un fils unis par la musique dans l'adversité.  Richard Therrien