Martin Matte a offert tout un beau malaise en forçant le coming out d'Éric Salvail. Si plusieurs personnes l'ont trouvé drôle, d'autres ont été choqués par ce coming out forcé.

Nos moments forts

Coming out forcé ou simple confirmation? Même s'il venait d'y faire allusion à deux reprises dans son numéro avec Charles Lafortune, Éric Salvail ne s'attendait pas à ce que Martin Matte lui balance : «On a appris que t'es gai?» Un des moments forts de ce 18e Gala Les Olivier, dimanche soir dernier, qui a fait crouler de rire les spectateurs, mais aussi choqué sur les réseaux sociaux. Le lendemain, Salvail a dit à la radio qu'il n'était pas fâché, mais chez Dominic Maurais, Denise Bombardier a affirmé qu'il «a été excessivement blessé». De quoi détourner tout le débat sur la liberté d'expression des humoristes qui sévissait depuis quelques jours à propos de la décision de retirer le numéro de Mike Ward et Guy Nantel, et qui a suscité la curiosité de 2 018 000 téléspectateurs à ICI Radio-Canada Télé, un record de tous les temps pour Les Olivier. Richard Therrien
Le beau malaise
Coming out forcé ou simple confirmation? Même s'il venait d'y faire allusion à deux reprises dans son numéro avec Charles Lafortune, Éric Salvail ne s'attendait pas à ce que Martin Matte lui balance : «On a appris que t'es gai?» Un des moments forts de ce 18e Gala Les Olivier, dimanche soir dernier, qui a fait crouler de rire les spectateurs, mais aussi choqué sur les réseaux sociaux. Le lendemain, Salvail a dit à la radio qu'il n'était pas fâché, mais chez Dominic Maurais, Denise Bombardier a affirmé qu'il «a été excessivement blessé». De quoi détourner tout le débat sur la liberté d'expression des humoristes qui sévissait depuis quelques jours à propos de la décision de retirer le numéro de Mike Ward et Guy Nantel, et qui a suscité la curiosité de 2 018 000 téléspectateurs à ICI Radio-Canada Télé, un record de tous les temps pour Les Olivier. Richard Therrien
La journée Dolan
Xavier Dolan, visiblement touché après la projection de son film Juste la fin du monde.
Encore une fois, la journée de la présentation du film de Xavier Dolan au Festival de Cannes fut fertile en émotions. J'ai des souvenirs mémorables du triomphe de Mommy, il y a deux ans. Pour Juste la fin du monde aussi, mais différents. Cette fois, le brillant réalisateur devait faire face à l'adversité. Il l'a fait avec beaucoup de maturité et d'humilité. J'ai vu l'artiste nerveux et un peu terrifié s'adresser à la presse internationale. Puis vu le jeune homme lever un peu le voile sur sa vulnérabilité aux journalistes québécois, en entrevue. C'était nouveau, ça. C'était, à vrai dire, très attachant. Mais c'est en fin de soirée, après la projection de gala, que j'ai vraiment entraperçu le petit gars sensible et anxieux, soulagé de voir son film accueilli avec beaucoup d'amour par les festivaliers. Cette courte entrevue à son hôtel, avec mon collègue Cédric, est un moment inoubliable. Éric Moreault
37,5 millions $ pour Oasis
<p>Noel Gallagher en 2014</p>
Tandis que des médias prenaient Liam Gallagher, présent à Cannes, pour un personnage du film Grimsby : Agent trop spécial, de Sacha Baren Cohen, son frère Noel mettait un prix sur une hypothétique réunion d'Oasis. «Un spectacle pour 20 millions de livres - c'est un bon montant, non? Mais je n'ai jamais eu cette offre de personne jusqu'à maintenant», a-t-il indiqué au Daily Star. Noel Gallagher, qui connaît beaucoup de succès avec ses High Flying Birds et qui sera à Montréal le 9 juillet déclarait aussi, en mars, «Liam est toujours un homme très en colère. Il n'est pas cool. Je ne m'arrête pas quand on me parle d'une réunion d'Oasis, je dis "c'est non"». Les frérots seront donc ensemble seulement sur écran, dans le documentaire Supersonic... Nicolas Houle
Une invitation à l'évasion par Maude Audet
<p>Maude Audet dans son clip Perdus magnifiques.</p>
«Les cheveux au vent, soyons légers et imprudents.» L'invitation avait déjà été lancée par Maude Audet dans sa chanson Perdus magnifiques. Le vidéoclip qu'elle a dévoilé cette semaine et dans lequel elle partage l'écran avec le comédien Hubert Proulx réitère l'appel de belle façon. Un bon vent printanier se dégage des images en noir et blanc tournées dans divers lieux de Montréal alors que les protagonistes, qui marchent d'abord sagement, se laissent peu à peu aller à des mouvements de danse et des actes de liberté piétonnière. On peut voir le clip sur le site Web de la chanteuse (www.maudeaudet.com). Et on pourra bientôt la voir en personne : celle qui habitait Québec jusqu'à récemment reviendra dans la capitale pour offrir un concert gratuit au Festival d'été, le 10 juillet à 17h, à la place de l'Assemblée nationale. Geneviève Bouchard