Le président Barak Obama a réitéré son appui à Hillary Clinton.

Nos moments forts

Obama rencontre Jimmy Fallon
Le passage d'un président des États-Unis à un talk-show de fin de soirée est toujours un événement, comme pour Barack Obama, qui a répondu aux questions de Jimmy Fallon au Tonight Show. Quand Madonna s'ajoute à la liste d'invités, on peut parler de moment magique! Dans cette entrevue diffusée jeudi soir à NBC, pas mal plus chaleureuse que celle de Stephen Harper à En mode Salvail, le président a réitéré son appui à Hillary Clinton et parlé de ses deux filles. Quand Jimmy Fallon lui a demandé s'il croyait que les républicains étaient heureux de voir Donald Trump les représenter, Obama a offert cette réponse avec ironie : «Nous, nous le sommes.» M. Obama s'est entre autres prêté au segment Slow Jam the News, un retour humoristique sur son mandat de président, alors qu'une Madonna impressionnée de le rencontrer pour la première fois, a interprété un de ses premiers succès, Borderline, dans une version plus feutrée. Jimmy Fallon, qui offre une extraordinaire imitation de Donald Trump dans son émission, avait déjà interviewé Barack Obama au Late Night en 2012.  Richard Therrien
Tempête d'idées
<p><i>Las Ideas</i> se déploie autour d'une table de ping-pong.</p>
Trois pièces étrangères invitées cette année au Carrefour international de théâtre, qui s'est terminé samedi, ont posé la question de la représentation théâtrale et joué sur la frontière entre le vrai et le faux. Alors que les Italiens Daria Deflorian et Antonio Tagliarini ont multiplié les questions en mode minimaliste, la troupe venue d'Argentine et menée par Federico León a mis le paquet pour illustrer sa tempête d'idées. Montée comme une fausse répétition en vue de la création d'un spectacle (celui qu'on est en train de voir, en fait...), Las Ideas se déploie autour d'une table de ping-pong servant à la fois de terrain de jeu et de surface de projection où les idées se matérialisent à l'aide d'un ordinateur. Un spectacle créatif, surprenant et bien de son temps. Geneviève Bouchard
La pertinence de 25 x la révolte!
<p>Moments de révoltes et de soulèvements exposés.</p>
Hugo Latulippe n'a pas froid aux yeux. Il en fallait du courage pour se lancer dans l'énorme montage de 25 x la révolte! L'exposition qu'il a livrée au Musée de la civilisation se distingue autant par son originalité que par sa pertinence. Le cinéaste de formation a livré 25 vignettes sur autant de moments de révolte et de soulèvement qui, depuis la chute du mur de Berlin en 1989, ont marqué l'imaginaire collectif. On n'échappe pas aux discours un peu formatés de certains intervenants, qui sont parfois des pros de la communication publique, David Suzuki, par exemple. Mais j'ai été touché droit au coeur par certains, dont le très puissant et émouvant témoignage de Cindy Sheenan, une simple mère de famille devenue le visage de l'opposition à la guerre d'Irak en 2005 après la mort de son fils. C'est vraiment une exposition incontournable cette année.  Éric Moreault
La voix d'Adele est-elle manipulée?
<p>À la radio, 90 % des voiz sont informatisées.</p>
Dans une entrevue accordée au Daily Star, le réalisateur Tony Visconti, qui est derrière quelques-uns des plus grands albums de David Bowie, dont son tout dernier, Blackstar, estime que la majorité des voix qu'on entend dans les chaînes radio aujourd'hui sont remodelées par l'entremise de logiciels informatiques. Il va jusqu'à poser la question à savoir si c'est véritablement la voix d'Adele qui défend les fameux succès comme Hello ou Rolling in the Deep : «Vous allumez la radio et c'est du duvet, vous écoutez à 90 % des voix informatisées. Nous savons qu'Adele a une bonne voix mais on peut quand même se questionner à savoir s'il s'agit bien de sa voix ou à quel point elle a été manipulée. On ne sait pas.» Tony Visconti a joint les rangs de Guitar Star, une émission de téléréalité, où il aura donc son mot à dire sur les vedettes instantanées. Le réalisateur, qui a aussi travaillé auprès des T Rex, Gentle Giant, Thin Lizzy, Angélique Kidjo et autres Rita Mitsouko a par ailleurs déclaré : «Il y a un son de la pop qui est tellement parfait que c'en est ennuyant, car tout a été refait.»  Nicolas Houle