Karim Ouellet

Nos moments forts

Entendu
Un mariage entre la pop et le classique des plus réussis, mardi, alors que Karim Ouellet a croisé le fer avec l'Orchestre symphonique de Québec. Déjà connu pour ses arrangements touffus, l'auteur-compositeur-interprète a trouvé un allié de taille avec l'OSQ. On aurait certes apprécié davantage de moments partagés entre le chanteur et l'orchestre (qui se sont à plusieurs reprises exécutés séparément), mais on a néanmoins eu droit à une magnifique soirée de musique, précise sans être guindée. L'air relax, Ouellet est resté lui-même, profitant de l'occasion pour dévoiler quelques nouvelles pièces. Notons que sa consoeur Safia Nolin avait mis la table de chouette manière : bien en voix dans la livraison de ses chansons et joyeusement décousue dans ses présentations. On était loin du décorum attendu généralement d'un concert symphonique : fait rare, on encourageait même les spectateurs à prendre des photos du spectacle et à les partager sur les réseaux sociaux.  Geneviève Bouchard
Vu
Le très attendu Petit Prince de Mark Osborne, relecture audacieuse du classique d'Antoine de Saint-Exupéry. J'avais manqué sa présentation au Festival de Cannes, qui a polarisé la critique. Le film a été mieux reçu par la presse spécialisée étrangère que par les médias français. Certains ont même évoqué le rendez-vous manqué, voire la trahison. Bien sûr, un Américain qui s'attaque au patrimoine français part avec deux prises. Maintenant que j'ai vu de mes yeux vus, ces attaques sont nettement exagérées. Libéré du poids de l'histoire, au propre comme au figuré, Osborne livre un film d'animation coloré et plein de fantaisie qui relaie les constats de l'aviateur sur le monde des adultes tout en l'ancrant solidement dans notre réalité. Le film a quand même bien fait en France avec 1,5 million d'entrées. Il est en salle depuis vendredi.  Éric Moreault
Lu
<p>Zayn Malik</p>
Vous croyiez en avoir fini avec les gars de One Direction? Eh ben, sachez que Zayn Malik est de retour. Et pas à peu près. Celui qui avait abandonné le boy band il y a moins d'un an, afin de se lancer dans une carrière solo, a eu droit à une entrée fracassante dans le palmarès Hot 100 de Billboard, directement en première position. Grâce à la pièce Pillowtalk, il est devenu le premier artiste britannique à réussir un tel exploit avec son premier simple. Même One Direction n'avait pas réussi à en faire autant, se limitant à des deuxième ou troisième positions. Malik peut par ailleurs se vanter d'avoir fait histoire en étant le premier dont le nom débute par un «Z», à réussir un tel exploit. Un peu à la manière de Justin Bieber, Malik a souligné à gros traits qu'il était entré dans le monde adulte, avec un vidéoclip où plusieurs filles sont nues à quelques subtilités près, qui a déjà été vu plus de 71 millions de fois, et en s'assurant d'utiliser le verbe fucking dans le refrain de sa chanson.  Nicolas Houle
Vu
L'émission Les enfants de la télé a réservé une belle surprise à Jim Corcoran mercredi soir dernier à ICI Radio-Canada Télé : l'équipe avait retrouvé son Félix de l'auteur-compositeur remporté en 1990, qu'il avait alors donné à un barman à la suite d'un pari. Depuis, l'établissement a fermé, et Corcoran avait perdu la trace du trophée. Quand André Robitaille a sorti le Félix pour le redonner à son récipiendaire 25 ans plus tard, celui-ci a été très ému, chaudement applaudi par l'auditoire, Édith Cochrane et les invités Sylvie Léonard et Christian Bégin. C'est en communiquant avec l'ancien propriétaire de la brasserie que le Félix a été retrouvé.  Richard Therrien