Le premier test a eu lieu le 23 juin dernier pour célébrer la Fête nationale, à Saint-Lambert-de-Lauzon. Entre 5000 et 10 000 personnes ont pu profiter de la présence du groupe, par une belle journée ensoleillée, sans créer d’attroupement.
Le premier test a eu lieu le 23 juin dernier pour célébrer la Fête nationale, à Saint-Lambert-de-Lauzon. Entre 5000 et 10 000 personnes ont pu profiter de la présence du groupe, par une belle journée ensoleillée, sans créer d’attroupement.

NOMADE: des concerts à 4 km/h! [VIDÉO]

Les membres des formations musicales Les Mecs et Blue Ridge Band, tous Lévisiens, proposent une tournée NOMADE aux quatre coins du Québec pour cet été. Avec les normes sanitaires en vigueur, les musiciens passeront dans les municipalités, à l’arrière d’un camion semi-remorque, pour jouer un concert à 4 km/h!

Pas besoin de se déplacer, il suffit d’amener sa chaise pliante devant chez soi, de s’ouvrir une cannette de sa boisson préférée et de regarder la parade passer, littéralement. Munis d’une scène mobile de neuf mètres, les musiciens de NOMADE sillonnent la ville et ambiancent les jeunes comme les moins jeunes au son de succès pop, rock et country des années 1960 à aujourd’hui. «On essaye de toucher un large public», explique le musicien et participant de la tournée, Samuel Jalbert-Raymond.

«Je suis un hyperactif, je suis entrepreneur et il me faut toujours une idée, des projets, quelque chose qui m’allume. Avec cette pandémie, ça a été difficile, mais on en a trouvé une», affirme Samuel Jalbert-Raymond.

Le premier test a eu lieu le 23 juin dernier pour célébrer la Fête nationale, à Saint-Lambert-de-Lauzon. Entre 5000 et 10 000 personnes ont pu profiter de la présence du groupe, par une belle journée ensoleillée, sans créer d’attroupement. L’ensemble de l’événement a duré plus de deux heures et demie. «On n’arrête jamais, on est toujours à 4 km/h, relate Samuel Jalbert-Raymond. Ça s’est vraiment bien passé et ça nous donne hâte à la suite de la tournée.»

Le projet NOMADE a pour but de divertir au mieux possible les Québécois en fonction des mesures sanitaires actuelles, avant de pouvoir, enfin, retourner dans des salles de spectacles et fréquenter des festivals. «C’est venu d’une de mes idées, avoue humblement Samuel Jalbert-Raymond. Je suis un hyperactif, je suis entrepreneur et il me faut toujours une idée, des projets, quelque chose qui m’allume. Avec cette pandémie, ça a été difficile, mais on en a trouvé une.»

D’une durée de 15 à 20 minutes, dans des lieux autorisés comme des parcs ou des espaces de stationnements, les six musiciens du projet s’installent pour livrer une courte prestation, puis s’en vont rejoindre d’autres points de ralliement légaux en temps de COVID-19.

Projet clé en main

La tournée NOMADE propose deux formes de spectacles aux municipalités. La première sous forme d’itinéraire à vitesse constante et la deuxième, sous le principe des spectacles éphémères. D’une durée de 15 à 20 minutes, dans des lieux autorisés comme des parcs ou des espaces de stationnements, les six musiciens du projet s’installent pour livrer une courte prestation, puis s’en vont rejoindre d’autres points de ralliement légaux en temps de COVID-19.

«C’est vraiment un projet clé en main qu’on offre aux municipalités, explique Samuel Jalbert-Raymond. On propose même maintenant une tournée des lacs.» Le groupe dispose d’un bateau-ponton, qu’il installe au milieu du plan d’eau pour des prestations à apprécier depuis son propre bateau ou son pédalo.

Les municipalités qui le souhaitent peuvent aussi décider de faire appel à des artistes locaux. L’équipe de la tournée NOMADE s’occupera de leur fournir le matériel et de les assister dans la réalisation de la tournée à 4 km/h. Pour l’instant, l’équipe n’a pas eu à offrir de tels services.

L’itinéraire du groupe passera entre autres par Drummondville et Saint-Hyacinthe. Les musiciens ne cachent pas leur envie de sillonner l’entièreté de la Belle Province. «Le plus gros facteur reste la météo, c’est sûr qu’il faut qu’on prenne ça en compte pour notre agenda, indique Samuel Jalbert-Raymond. Sinon pour le reste, tout est prêt!»