POP, Oobopopop, VALAIRE

Valaire: irrésistible énergie ****

Les gars de Misteur Valaire n'ont jamais tablé sur leur côté sombre dans l'échafaudage de leur électro-pop inventive. Mais rarement ont-ils montré un visage aussi festif et réjouissant que sur ce cinquième album, présenté sous la nouvelle appellation VALAIRE.
Enregistré en partie en Louisiane, Oobopopop est porté par une énergie irrésistible, festive et estivale, qui tombe à point en ce début d'automne.
Les cuivres bien à l'avant, les chansons ne réfrènent pas leurs élans funky, grâce notamment au bon groove insufflé par le chanteur montréalais Alan Prater, qui prête sa voix à plusieurs morceaux.
On trouve sur cette collection bien enjouée (Golden Rule en offre un bel exemple) de redoutables refrains : dans la bombe Wooddy Wagon, la tropicale Dizzy's Playa ou le petit bonbon I Wanna qui vient clore l'album.
On craque aussi pour cette collaboration avec Kahli Abdu et Pierre Kwenders (Apata Palace), percussive à souhait. Voilà un album souriant qui parle au corps plus qu'à la tête : on vous met au défi de ne pas (à tout le moins!) taper du pied en l'écoutant.
À voir à L'Anti le 21 septembre.