Emma Stevens

Une adolescente canadienne très émue par les éloges de Paul McCartney [VIDÉO]

Une adolescente autochtone du Cap-Breton a raconté qu’elle avait été presque émue aux larmes lorsqu’elle a appris que son interprétation en mi’kmaq de la chanson classique des Beatles «Blackbird» lui avait valu un éloge de nul autre que Paul McCartney.

Emma Stevens a déclaré qu’elle et son professeur de musique, Carter Chiasson, avaient pris connaissance des propos élogieux de Paul McCartney à son endroit grâce à des commentaires sur YouTube. Ils n’y ont pas cru jusqu’à ce qu’ils voient une vidéo de l’ex-Beatle.

«Je voulais pleurer», a-t-elle confié.

Ce moment a été surréaliste pour l’élève de 10e année, qui a raconté avoir appris à aimer les Beatles grâce à son père, qu’elle a décrit comme un «superfan».

«J’ai grandi avec ce genre de choses», a-t-elle expliqué. «Il avait l’habitude de faire jouer les Beatles tout le temps quand j’étais enfant.»

+

+

Dans une vidéo en concert publiée dimanche sur Twitter par le Programme des Nations unies pour les établissements humains, on voit Paul McCartney faire l’éloge de l’enregistrement d’Emma Stevens et encourager ses admirateurs à le regarder en ligne.

«Il y a une version incroyable faite par une Canadienne, vous pouvez la voir sur YouTube. C’est dans sa langue maternelle», a déclaré Paul McCartney à ses admirateurs de Lexington, au Kentucky.

«C’est vraiment cool, vous irez voir», ajoute-t-il un peu plus tard.

Emma Stevens et ses camarades de classe de l’école Allison Bernard Memorial à Eskasoni, en Nouvelle-Écosse, ont enregistré la chanson pour souligner l’Année internationale des langues autochtones des Nations Unies, qui vise sensibiliser la population au sujet des menaces qui pèsent sur les langues autochtones dans le monde.

Carter Chiasson a produit la vidéo, et les paroles ont été traduites en mi’kmaq par une autre membre de la communauté, Katani Julian.

M. Chiasson a déclaré que «Blackbird» avait été choisie en partie pour sa mélodie, mais également pour son «message social caché».

«Paul l’a écrit en réponse au racisme dont il a été témoin à l’égard des femmes noires quand il était plus jeune. Il y a donc un parallèle avec cela et ce que vivent les membres des Premières Nations, en particulier les jeunes femmes, au Canada», a-t-il expliqué en entretien téléphonique.

Mardi soir, la vidéo avait été visionnée plus de 540 000 fois depuis sa publication sur YouTube le 25 avril.

À LIRE AUSSI : McCartney ému par «Blackbird» chantée dans une langue autochtone 

+