Rock, Songs of Experience, de U2

U2: essoufflé, mais parfois inspiré **1/2

CRITIQUE / Avec Songs of Innocence, en 2014, U2 pouvait prétendre au lancement d’album le plus imposant de tous les temps. Or la méthode préconisée, qui rendait l’enregistrement offert gratuitement chez ceux qui étaient branchés sur iTunes, a déplu, le public ayant l’impression qu’on lui enfonçait l’album dans la gorge.

Le hic est que U2 n’a jamais pu se débarrasser de cette perception négative, au point où l’on se demande si le quatuor avait vraiment envie de poursuivre avec l’autre volet de cette aventure en deux temps : Songs of Experience.

Ficelé sur une longue période, avec de nombreux collaborateurs, l’album compte autant de bon que de mauvais. On est irrité par Love Is All We Have Left, qui sonne comme du XX autant que par le caractère inachevé ou racoleur de certains titres.

Les Irlandais ont néanmoins encore du carburant et, derrière un Bono en voix, on peut apprécier l’engagée The Blackout ou encore l’autodérisoire The Showman (Little More Better). Au final, Songs of Experience est le parfait pendant de son prédécesseur : il ne vaut guère plus... et guère moins.