Pop-soul, Stéphanie St-Jean, album éponyme

Stéphanie St-Jean: à son image ***

CRITIQUE / Sacrée gagnante du concours télévisé La voix il y a tout juste un an, Stéphanie St-Jean propose un premier album qui risque de résonner auprès de ceux qui ont craqué pour la chanteuse au petit écran : fort en voix, teinté de soul et à bien des égards inspiré de l'histoire de leur interprète, qui n'a pas caché ses problèmes de santé mentale (elle est atteinte d'un trouble de personnalité limite) lors de son passage à la télé.
Outre la pièce Ma chambre, que son coach Pierre Lapointe lui avait écrite pour la finale, quelques titres (dont un signé Fred Fortin) évoquent une certaine détresse, sous l'angle de l'ami qui réconforte ou encourage.
Réalisée par Jesse Mac Cormack, dont on reconnaît la touche aux guitares, cette carte de visite a pu compter sur l'apport de collaborateurs de renom : Carole Facal (Caracol), Michel Rivard, Daniel Bélanger et Sarah Bourdon offrent notamment des chansons à Stéphanie St-Jean, qui ne boude pas son plaisir de revisiter avec une chorale (qu'on aurait toutefois souhaitée plus présente) le classique gospel Oh Happy Day.