«Sept têtes de roi», présentée dans la forêt de Saint-Alban, puise à l’univers des contes.

«Sept têtes de roi»: éclectique balade forestière

Les univers de Claudie Gagnon et de L’orchestre d’hommes-orchestres (L’ODHO), théâtraux, éclectiques, étranges, sublimes et enracinés dans d’anciennes traditions oubliées, ont une parenté certaine. L’artiste visuelle et le groupe musical n’avaient toutefois jamais travaillé «officiellement» de concert. Dans la forêt de Saint-Alban, en fin de journée, du 23 au 26 août, le public est invité à découvrir le fruit de leur première collaboration.

«On est dans la collision-création, un peu dans le tableau vivant, avec de la musique ou des sons», résume Claudie Gagnon. Ils ont d’abord créé à partir de musiques du début du XXe siècle et de la modernité française, «mais ça a fleuri», souligne-t-elle. 

Dix-neuf performeurs, musiciens et interprètes (dont les six membres de L’ODHO et cinq personnes de l’endroit) seront dispersés sur la boucle de 800 mètres du Sentier de la cédrière poétique. «C’est une balade forestière. On joue sans électricité, avec des sources autonomes», indique Simon Drouin, de L’ODHO. Ils se sont laissé guider par les sinuosités du sentier, les trous, le ruisseau, les arbres, en composant avec les contraintes et les imprévus qu’amène la création en pleine nature.

Leur création, baptisée Sept têtes de roi, puise à l’univers des contes. «C’est très drôle parce qu’on travaille la tradition orale, mais sans paroles», constate Claudie Gagnon. Les parents d’une des membres de L’ODHO, Robert Bouthillier et Viviane Labrie, sont de véritables érudits des contes, qui ont nourri leur réflexion. «On s’aperçoit que plein d’éléments reviennent d’un conte à l’autre. Des objets, des fonctions, des archétypes. On a essayé d’identifier des ‘‘universaux’’», explique Simon Drouin. Certains mythes, comme celui du roi Midas, qui transformait tout ce qu’il touchait en or, ont inspiré des éléments de décor, dans un univers de brocante où tous les performeurs sont des rois. 

Les soirs de représentation, un rideau s’ouvrira au début, il y aura une finale, mais entre les deux, chaque spectateur sera libre de se déplacer à son rythme. Pas de groupe, pas d’horaire, pas de guides et pas de billetterie. La promenade est gratuite. 

Du 23 au 26 août à 17h, au Parc naturel régional de la Portneuf, à Saint-Alban, dans le Secteur des gorges de la rivière Sainte-Anne. Info : 1  855  284-4232 et sur l’événement Facebook 7 têtes de roi.