POP/CLASSIQUE, Take All My Loves - 9 Shakespeare Sonnets, Rufus Wainwright

Rufus Wainwright: dans toutes les directions ***

CRITIQUE / Rufus Wainwright souligne le 400e anniversaire de la mort de Shakespeare à sa façon, en proposant ses adaptations de 16 des 154 sonnets du grand dramaturge anglais.
Wainwright s'était déjà prêté à l'exercice à l'occasion de spectacles symphoniques, en plus d'avoir offert ses versions de trois sonnets sur l'album All Days Are Nights: Songs for Lulu. Cette fois, il propose un amalgame de textes narrés par plusieurs personnalités, dont Helen Bonham-Carter et William Shatner; de pièces classiques ou contemporaines, entonnées par la soprano Anna Prohaska, ainsi que de titres davantage pop, qu'il chante lui-même, avec sa soeur Martha ou encore Florence Welsh - sans doute la portion la plus réussie de cet album.
Les propositions ne sont pas dénuées d'intérêt, surtout lorsqu'elles sont prises séparément, mais l'ensemble nous égare dans une multitude de directions, avec une multitude de voix.
On en ressort perplexe, persuadé qu'avec un effort d'unité et de cohérence - autre que les mots de Shakespeare - cette oeuvre aurait pu frapper très fort.