Son rapport avec le public, Roch Voisine le voit comme une relation de couple. «Ça va dans les deux sens, c'est un mariage, même si ça fait 30 ans, il faut continuer de surprendre les gens tout en les confortant en même temps.»

Roch Voisine: étonner et conforter

À 54 ans tout juste, Roch Voisine lance Devant nous, son 22e album, qui marque un retour à la pop francophone, à laquelle il revient régulièrement tous les cinq ou six ans. Pour construire ce qu'il compare à un minutieux assemblage de blocs, il s'appuie sur une base musicale simple - guitare, basse, batterie - et des textes plus matures, qui vont au-delà des amours de jeunesse.
«Il y a toujours des choses à dire, la problématique est de savoir comment on va les dire et sous quel format. Parce que les gens n'écoutent pas tous les formats», plaide le chanteur. «Les gens n'ont plus le temps, ils écoutent de la musique en voiture ou en travaillant. Il n'y en a à peu près plus qui s'assoient dans leur salon en se disant qu'ils vont écouter un nouvel album. Si tu veux aller vers les gens et qu'ils t'écoutent, il faut tenir compte de ça et aller les rejoindre. Il faut que ça tourne à la radio.»
Il a misé sur la pop, le style le plus susceptible selon lui de rejoindre un large bassin d'auditeurs. Il faut dire qu'il connaît bien son produit : plus de 80 % de ses ventes d'albums se font encore sur support physique et, pour chaque album francophone, il s'assure de rejoindre à la fois son public québécois et son public français. 
«À la genèse du projet, on s'est dit qu'on allait aider les gens à nous aimer. Ça va dans les deux sens, c'est un mariage, même si ça fait 30 ans, il faut continuer de surprendre les gens tout en les confortant en même temps.»
Roch Voisine s'est donc installé dans son studio, au sous-sol de sa maison, avec deux complices, Jay Lefebvre (avec qui le chanteur coréalise l'album) et Jean-Sébastien Baciu «celui qui trouve les hooks [les refrains accrocheurs]». Musicalement, le trio s'est inspiré du travail des Coldplay, Maroon 5, Train et The Fray.
«On a fait un grand assemblage de blocs, en combinant une série de petits détails. C'est beaucoup plus près du petit point ou du cube Rubik que de travailler avec sept musiciens en studio. On avait les textes, on faisait une petite mélodie à la guitare, puis on ajoutait basse, batterie, c'était très américain comme construction. Mais comme on écrit aussi pour les Français et que là-bas, le texte, c'est 50 % de la chanson, on a porté beaucoup d'attention aux paroles», explique-t-il.
Une première
Il s'est entouré d'auteurs et de coauteurs de plusieurs générations. «Je vais donner les thèmes, les idées, je vais superviser, les ficeler, mais en français, je connais mes limites, donc, j'aime mieux faire appel à d'autres», indique Roch Voisine. Luc Plamondon, entre autres, ne lui avait jamais écrit de chansons. C'est chose faite avec Nos combats.
«C'est plus fédérateur, c'est moins de la petite chanson adolescente, je t'aime, tu m'aimes, etc. C'est un effort conscient de parler d'autres choses. Il y a des thèmes comme la peur de vieillir, la religion, cette envie de constamment vouloir s'évader. C'est assez large», explique le chanteur.
L'inspiration du Phare, la chanson qui ouvre l'album, est une pièce de James Taylor qui s'appelle Lighthouse. «Il dit que les artistes étaient comme des phares qui attirent les gens et qui les repoussent en même temps. C'est paradoxal et je trouvais que c'était une belle image», souligne Roch Voisine.
Sur l'album, on retrouve aussi une reprise de J'veux pas vieillir, enregistrée par Boom Desjardins il y a une douzaine d'années. «Je l'avais mise sur une tablette et je me disais qu'un jour j'aurais la maturité pour chanter ça.»
Lorsque le premier extrait s'est mis à tourner à la radio, Roch Voisine était heureux que les gens ne le reconnaissent pas. «Idéalement, j'aimerais que les gens disent que ça leur fait penser à du Roch Voisine.» Une tournée est prévue pour l'automne prochain. «Ça fait quatre ans que je suis habillé en pingouin [pour Forever Gentlemen, avec Garou et Corneille], on va aller ailleurs», prévoit-il.
L'album Devant nous est disponible au Québec depuis vendredi.