ROCK, Hollow Bones, Rival Sons

Rival Sons: du rock de haut calibre ****

CRITIQUE / La formation Rival Sons a une façon unique de faire ses albums: les gars s'enferment en studio avec le réalisateur Dave Cobb et, au bout de deux semaines, ils doivent en ressortir avec un produit fini.
Cette approche, qui confère une fraîcheur au matériel et aux interprétations, réussit très bien aux Américains.
Hollow Bones n'est nullement en rupture dans l'univers rock du quatuor, or on sent que les Rival Sons poursuivent leur évolution avec des morceaux résolument grinçants ou jouant sur les contrastes, notamment les excellents Tied Up, Thundering Voices et Hollow Bones part 2.
Le groupe flirte aussi avec le blues pimenté de soul et le r'n'b, en plus de s'aventurer dans un registre folk.
Au chant, Jay Buchanan est exceptionnel, affichant puissance, profondeur et sensibilité.
À la six cordes, Scott Holiday fait un usage très intéressant de la guitare slide, tandis qu'à la batterie, Mike Miley met de l'avant une rythmique musclée et des grooves irrésistibles. Du rock de haut calibre.