CHANSON, Terre originelle, Sylvie Paquette

Relectures sensibles de Sylvie Paquette ****

En 2014, Sylvie Paquette avait épaulé Chloé Sainte-Marie dans sa mise en musique des écrits d'une brochette de poètes québécois sur le livre-disque À la croisée des silences.
Voilà qu'elle s'offre sa propre aventure poétique en revisitant de bien sensible manière les vers d'Anne Hébert, alors qu'on s'apprête à souligner son 100e anniversaire de naissance.
La chanteuse et guitariste a puisé dans plusieurs recueils (dont Les songes en équilibre, Poèmes pour la main gauche et Le jour n'a d'égal que la nuit) pour monter cette série de tableaux musicaux déployés plus souvent sous le signe de la douceur... Mais qui ne refoulent pas non plus leurs élans pétillants (Petit désespoir et son refrain qui s'envole, Les petites gares et son harmonica fringant).
Entourée d'Yves Desrosiers et de Philippe Brault à la réalisation et aux arrangements, Sylvie Paquette livre des relectures soignées qui se démarquent par leur souci du détail: ici des programmations créent de subtiles ambiances, là une clarinette vient bercer l'oreille.
Teinté de beaucoup de respect, le voyage se bonifie au fil des écoutes.