R. Kelly a plaidé non coupable à des accusations selon lesquelles il aurait exploité sexuellement de jeunes femmes et des filles qui assistaient à ses concerts.

R. Kelly plaide non coupable à des accusations de nature sexuelle

NEW YORK — R. Kelly a plaidé non coupable à des accusations selon lesquelles il aurait exploité sexuellement de jeunes femmes et des filles qui assistaient à ses concerts.

Le chanteur R&B s'est vu refuser la libération sous caution, vendredi, dans une salle d'audience fédérale de Brooklyn où s'étaient rassemblés plusieurs de ses admirateurs.

Les procureurs ont plaidé que l'artiste pourrait prendre la fuite en avion, ajoutant qu'il représente un danger pour la communauté.

Les avocats de la défense demandaient sa libération pour qu'il puisse mieux se préparer à réfuter ces accusations, qui ne seraient que des «remords de groupies».

R. Kelly est accusé d'avoir utilisé sa renommée pour recruter de jeunes femmes et des filles dans des activités sexuelles illégales. Les procureurs disent qu'il les a isolées de leurs amis et de leur famille et qu'il exigeait qu'elles l'appellent «papa».

Les avocats de la défense ont déclaré que les victimes présumées cherchaient l'attention du chanteur et «désiraient être avec lui».

R. Kelly fait également face à des accusations de pornographie juvénile à Chicago.