Rock, Villains, de Queens of the Stone Age

Queens of the Stone Age: sans faux pas (de danse) ***1/2

CRITIQUE / Quand la formation Queens of the Stone Age a annoncé que Mark Ronson (Bruno Mars, Amy Winehouse) réaliserait son septième album, plusieurs ont froncé les sourcils.
Josh Homme et sa bande auraient-ils vendu leur âme au diable en échange d'une place en tête des palmarès? Nul besoin de déchirer sa chemise : Ronson n'a transfiguré personne. Tout au plus, il a accentué certains traits du groupe ou s'est permis de légers ajouts comme des choeurs féminins, des cordes ou des cuivres.
Oui, on peut trouver des titres davantage dansants, comme The Way You Used To Do ou le punky Head Like A Haunted House, mais QotSA n'a pas eu à faire le grand écart pour s'aventurer dans cette direction. On trouve en effet tous les ingrédients propres au band, simplement présentés sous un autre angle.
Il y a donc toujours des grooves d'enfer (The Evil Has Landed), le jeu mordant des musiciens, des sonorités pertinentes (excellente Un-Reborn Again) ou des envolées instrumentales planantes, voire sombres.
Villains est plus accessible que le reste de la discographie du groupe et le chant remarquable de Homme est davantage à l'avant-plan, mais surtout, cette parution témoigne d'un groupe qui continue de progresser sans perdre son identité et sans trop faire de faux pas.