Jazz, The Orange Challenge, de Quatuor André Lachance

Quatuor André Lachance: éclectisme et complicité ***1/2

CRITIQUE / Originaire de Québec, mais établi à Vancouver depuis plusieurs années déjà - ce qui ne l'a pas empêché de collaborer avec le contrebassiste Guillaume Bouchard, entre autres -, André Lachance signe un premier album avec son quatuor, composé de Brad Turner (Fender Rhodes, piano), Chris Gestrin (moog bass) et Joe Poole (batterie).
Lachance ratisse large, proposant un jazz mélodique tantôt électrique, tantôt acoustique, qui ne craint pas de se faire mordant, avec des tonalités rock (excellente Solstice, en ouverture, où Turner passe son Fender Rhodes dans la distorsion), sans perdre de vue la tradition (pièce-titre), les envolées atmosphériques ou même une touche d'expérimentation.
La complicité entre les quatre hommes est évidente et donne lieu à de beaux échanges, en particulier entre guitare et claviers. Le tout bénéficie d'une belle prise de son, transmettant l'énergie voisine du live des interprétations.