Prince en 2011

Prince, Bowie et Cohen ressortent en vinyle

Des morceaux rares de trois légendes récemment décédées, Prince, David Bowie et Leonard Cohen, vont sortir le mois prochain à l'occasion du 10e anniversaire de la journée des disquaires, qui célèbre la renaissance du disque vinyle.
Lancé en 2007 par l'industrie du disque en difficulté pour réveiller l'intérêt des fans de musique, ce «Record Store Day» a rapidement grandi, aux États-Unis et ailleurs, pour le plus grand bonheur des amateurs et collectionneurs de vinyles.
Environ 350 éditions limitées vont être mises en vente le mois prochain dans le cadre de cette journée le 22 avril, ont annoncé les organisateurs mardi.
Parmi ceux-ci, un album d'hommage original à Leonard Cohen, Like a Drunk in a Midnight Choir, permettra de lever des fonds pour la recherche contre le cancer.
Prince aura quant à lui droit notamment à une réédition de six chansons sur des 33 tours, dont Pop Life ou Sign o' The Times. Le chanteur était lui-même un avide collectionneur de disques et fréquentait régulièrement le magasin spécialisé Electric Fetus à Minneapolis.
Deux albums de David Bowie seront aussi mis en vente, dont un live de 1974 appelé Cracked Actor.
Et Pink Floyd a annoncé lundi la sortie inédite d'une version longue de plus de 15 minutes de Interstellar Overdrive, enregistrée en 1966 avant que le groupe ne signe avec une maison de disques.
Les amateurs de musique classique pourront de leur côté trouver une édition vinyle du Concerto N.2 pour violoncelle de Dmitri Chostakovitch interprété pour la toute première fois par le virtuose Mstislav Rostropovich en 1967, sous les yeux du compositeur lui-même.
«Billets dorés» cachés
Sortie plus originale, le chanteur Iron and Wine s'est inspiré du film Charlie et la chocolaterie pour cacher cinq «billets dorés» parmi les 1200 exemplaires de son disque Archive Series Volume N.3. Chaque billet gagnant donnera à son acheteur une passe à vie pour les concerts de l'artiste.
Les ventes de vinyles aux États-Unis et dans plusieurs pays européens ont récemment atteint des niveaux plus vus depuis les années 80, mais le secteur reste une niche dans l'industrie de la musique, qui voit les ventes de CD baisser et le streaming (la musique sur Internet en flux sans téléchargement) exploser.