Contenu commandité
Nos classiques du temps des Fêtes
Musique
Nos classiques du temps des Fêtes
Il y a des odeurs et des sons qui sont irrémédiablement associés au temps des Fêtes. Et parmi ceux-ci, les chansons qui composent la trame sonore de nos préparatifs, rassemblements et célébrations. Les journalistes de nos six quotidiens ont décidé de vous offrir un cadeau (un peu en avance): des listes de lecture qui regroupent nos classiques.
Partager
La liste de Noël du <em>Soleil</em>

Musique

La liste de Noël du Soleil

L'équipe des arts
L'équipe des arts
Le Soleil

Happy Xmas (War Is Over) (1971)
John Lennon 

Un classique s’il en est un, cet hymne pacifiste appelle les gens de bonne volonté, toutes couleurs unies, à mettre fin aux conflits et à la guerre. Un message d’une profonde humanité avec une chorale d’enfants qui chantent le refrain. J’en ai des frissons à chaque fois! Éric Moreault 

2000 Miles (1983)
The Pretenders 

Une chanson magnifique qui ignore les clichés du genre tant sur le plan musical que des paroles, superbement interprétées par Chrissie Hynde. Le titre fait référence à la distance qui sépare deux amoureux alors que s’amorce le temps des Fêtes... Éric Moreault  

The Christmas Song/Joyeux Noël (1945)
Interprètes divers 

C’est le classique des classiques, porté par certains des plus grands artistes. Rendons nos hommages à ce qu’on peut considérer comme les plus illustres interprètes : Nat King Cole (1946) en anglais et Ginette Reno (1967) en français. Des voix rondes et chaudes à l’image de ce feu qui danse dans la cheminée… Geneviève Bouchard  

Pot pourri de Noël (1992)
François Pérusse 

Sur le tome 2 de L’album du peuple, François Pérusse a revisité de célèbres airs de Noël en troquant la féérie pour un réalisme aussi absurde qu’hilarant. Le stress de la cuisinière, les partys trop arrosés, les ennuis d’auto pendant l’hiver et surtout, le drame de parents qui tentent en vain, sur l’air de Carol of the Bells, d’acheter des tortues ninjas à offrir à leur fiston au réveillon. Geneviève Bouchard  

River (1971)
Joni Mitchell

Voilà le portrait d’un Noël triste mettant en exergue la solitude qu’on peut ressentir pendant cette période festive quand on a le cœur gros. «J’aimerais avoir une rivière sur laquelle je pourrais m’enfuir en patins», décrit en somme Joni Mitchell dans une interprétation bouleversante. Parue en 1971, la chanson a souvent été reprise, notamment par Sarah McLachlan et Ellie Goulding. Geneviève Bouchard  

Have Yourself a Merry Little Christmas (1943)
Interprètes divers

Voilà l’hymne réconfortant par excellence : le souhait d’un «joyeux petit Noël» et la promesse que «dorénavant, nos problèmes seront loin derrière nous». D’abord entonnée par Judy Garland, la pièce a été reprise à de très multiples occasions. Nous décernons la palme à la version des Carpenters (1978), portée par la voix magnétique de Karen Carpenter. Geneviève Bouchard 

Christmas Time is Here (1965)
Vince Guaraldi 

On aurait pu citer ici l’intégrale de la trame sonore A Charlie Brown Christmas du pianiste américain Vince Guaraldi. Le dessin animé a marqué les imaginaires et la musique qui l’accompagne s’est imposée dans bien des maisonnées comme un standard du temps des Fêtes. Du jazz tout en douceur et en finesse et quelques chœurs d’enfants. Le résultat s’avère indémodable. Geneviève Bouchard

Ô traîneau dans le ciel (2008)
Maryse Letarte 

Produire du matériel original pour Noël ne marche pas à tout coup - c’est normal, on aime nos classiques! Maryse Letarte a réussi ce tour de force avec un premier album complet de chansons pour les Fêtes, Des pas dans la neige, qui s’est vendu à la tonne, année après année. Plein d’amour à Noël, c’est ce qu’elle nous souhaite dans ce titre sans doute le plus enveloppant, avec Boom Boom (Merry Little Christmas). Richard Therrien  

Minuit chrétiens (2000)
Ginette Reno 

Ils sont nombreux, au Québec, à avoir enregistré leur propre version du populaire cantique. On peut penser à Bruno Pelletier, Mario Pelchat, Marc Hervieux et beaucoup d’autres. Peu de versions du Minuit chrétiens offrent toutefois la puissance d’un chant qui fait vibrer le cœur comme un jubé d’église tout en conjuguant les notes d’une voix féminine. Léa Harvey  

Last Christmas (1986)
Wham! 

Élevée au statut de «grand classique», Last Christmas est fort probablement l’une des seules chansons de Noël que l’on puisse écouter tout au long de l’année sans se faire lancer des tomates. Avec une mélodie typique des années 80 et la voix du grand George Michael, malheureusement décédé en 2016, Last Christmas s’écoute, se danse et se savoure, peu importe que l’on installe son sapin ou sa piscine hors terre. Léa Harvey 

La liste de Noël du <em>Droit </em>(VIDÉO)

Musique

La liste de Noël du Droit (VIDÉO)

Le Droit

Chants et contes de Noël (Céline Dion) 1983

L’album au complet a bercé mon enfance. Ma sœur et moi l’écoutions au moins une fois par jour pendant l’Avent. En plus de quelques grands classiques de Noël, l’album compte aussi la chanson originale À quatre pas d’ici dont les seules premières notes suffisent à me ramener à l’âge 7 ou 8 ans dans le salon de notre quadrexe du secteur du Barry. De beaux et doux souvenirs d’enfance. 

— Mathieu Bélanger, journaliste

<em>Fairytale of New York</em> du groupe The Pogues, sortie en 1987.

Fairytale of New York (The Pogues) 1987

J’ai découvert récemment cette vieille chanson des The Pogues. Ça raconte l’histoire du Noël en prison d’un vieil ivrogne. J’aime la voix enrouée du chanteur, le duo qui arrive un moment donné dans la chanson avec des rythmes irlandais. J’ignore si c’est la vérité, mais il semble que cette chanson soit le résultat d’un pari. Le groupe aurait été mis au défi de composer une chanson de Noël capable de faire les palmarès. Pari réussi, semble-t-il. 

— Patrick Duquette, chroniqueur

Elvis Presley a enregistré <em>Blue Christmas</em> en 1957.

Blue Christmas (Elvis Presley) 1957

J’ai toujours été un grand fan d’Elvis. Petit, je m’amusais à jouer le personnage devant la télévision en regardant ses concerts. C’était mon passe-temps favori. « Encore plus que les petites voitures », me dirait ma mère ! Je ne peux m’empêcher de me remémorer ces précieux moments d’enfance ainsi que mes plus beaux souvenirs de Noël lorsque j’entends cette chanson.

— Julien Coderre,  journaliste

Minuit, chrétiens (artistes variés)

Ça me ramène à mon enfance, à la Messe de minuit. L’anticipation des cadeaux du père Noël à déballer après la messe. Les gens bien habillés, bien réveillés, l’esprit festif malgré l’heure tardive. Les chaudes poignées de main sur le perron de l’église en échangeant les « Joyeux Noël ». Et bien sûr, l’évaluation de celui qui a chanté le Minuit, chrétiens ce soir-là !

— Jean-François Plante, journaliste

Shirley Temple a mis sur disque <em>I'm getting nutting for Xmas</em> en 1956.

I’m getting nutting for Xmas (Shirley Temple) 1956

Cette chanson me ramène directement à mon enfance. Au souvenir d’entendre mon père qui me taquinait en me chantant le refrain de cette chanson qui disait que je n’aurais pas de cadeaux cette année, tout en sachant très bien que je serais encore une fois gâté. 

— Étienne Ranger, photographe

Damien Robitaille a lancé, l'an dernier, un album de Noël comprenant la pièce <em>Tu m'emballes.</em>

Tu m’emballes (Damien Robitaille) 2019

C’est léger, joyeux et même après Noël, on a envie de continuer à l’écouter durant des semaines ! 

— Émilie Pelletier, journaliste

Patrick Norman a sorti un album de Noël en anglais, <em>The Christmas Album</em>, en 1994.

Go tell the World (Patrick Norman) 1994

Inscrite sur The Christmas album, difficile de ne pas retenir mes larmes lorsque j’écoute cette chanson puisqu’elle me ramène à une époque où mes enfants étaient encore des bébés et que je faisais jouer cette chanson (et l’album) en boucle. Et là, je ne vous parle pas de la pureté de la voix de Patrick Norman et de la perfection de son jeu de guitare. 

— Mario Boulianne, chef des arts

Le groupe rock Les Chiens Sales a repris la chanson <em>Le Père Noël c't'un Québécois</em> écrite en 1974.

Le père Noël c’t’un Québécois (Les Chiens Sales) 1974

Écrite par Pierre Laurendeau et Roger Magnan, j’ai redécouvert cette chanson grâce au groupe rock Les Chiens Sales qui en ont fait une version punk-rock complètement déjantée qu’ils ont repris dans une vidéo complètement éclatée en 2017. 

— Mario Boulianne, chef des arts

Ari Cui Cui interprète <em>C'est Noël</em> dans cette version lancée en 2016.

C’est Noël (Ari Cui Cui) 2016

Dès 1er novembre. et ce, jusqu’au 7 janvier, cette chanson-là tourne en boucle dans ma voiture. Ce n’est pas parce que je suis particulièrement accroché à cette chanson, mais ce sont plutôt mes deux filles qui ne demande que ça! 

— Patrick Woodbury, photographe

La Cuisinière (La Bottine souriante) 2013

Un incontournable, surtout la version en spectacle. Parce que c’est toujours «bon, bon, d’prendre un verre de biére avec la cuisinière dans un p’tit coin nouère», parce que c’est joyeux et parce que le rythme est contagieux. 

— Charles-Antoine Gagnon, journaliste

Petit papa Noël (Tino Rossi) 1946

Du haut de leurs six et quatre ans, la version, l’artiste, la tonalité et l’année, que ce soit 1946, 1980 ou 2020, leur importe guère. Mes deux garçons ne se lassent pas du classique Petit Papa Noël. Année après année, ils en connaissent de plus en plus les moindres paroles et l’aîné ne se gêne pas pour corriger le benjamin. 

— Daniel LeBlanc, journaliste

Carol of the Bells (Pentatonix) 2012

Adaptation moderne d’un chant ukrainien (Chtchedryk) composé au début du siècle dernier, Carol of the bells — peu importe ses interprètes — est pour moi la toune de Noël par excellence. Sans doute parce qu’il est bien moins «sucré» que ce que semble imposer la tradition.  

— Yves Bergeras, journaliste 

Sonne ta cloche (Patrick Norman) 2008

Depuis que je suis petite, ma mère met cette chanson en mode repeat beaucoup trop souvent le 25 décembre. Avec les années, il faut croire qu’elle a réussi à m’influencer. Aujourd’hui, mon Noël n’est pas complet si je n’ai pas eu ma dose de Patrick Norman. 

— Ani-Rose Deschatelets, journaliste

La liste de Noël du <em>Progrès</em>

Musique

La liste de Noël du Progrès

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien

The Boss sur scène, dans un collège de l’État de New York. Deux semaines avant Noël, le voici qui reprend un classique des Fêtes à sa manière. Voix rugueuse, arrangements un brin doo-wop et solo de saxophone de Clarence Clemons relayé par des clochettes. Ça met de bonne humeur.

Run Rudolph Run (1978) Keith Richards 2

Le premier 45 tours de l’être le plus élégamment endommagé – la formule est de Philippe Manoeuvre. C’est un clin d’oeil à son héros, Chuck Berry, qui a créé cette chanson en 1958. Du rock’n roll hargneux, avec beaucoup de garnotte dans la voix. L’équivalent d’un scotch phénolique.

Noël est un jour comme les autres (2006) Mononc’ Serge 3

Ses versions acoustiques sont déjà raides. Imaginez l’originale, avec la guitare électrique. Une vision punk, plus trash que trash, de la fête de Noël, et le texte est à l’avenant. À part le titre, on ne peut citer aucun passage dans un journal familial. Pour ceux qui ont hâte de revoir sur scène le grand escogriffe.

Merry Christmas (I Don’t Want To Fight Tonight) (1989) The Ramones

Une chanson moins abrasive qu’on pourrait l’anticiper, de la part des faux frères. On détecte même une trace de surf rock dans les arrangements.

Hymn To Freedom (2010) Oliver Jones, Ranee Lee, Montreal Jubilation Gospel Choir 4

Le classique d’Oscar Peterson repris par son fils spirituel au piano. C’est tiré de l’album A Celebration In Time et la participation de Ranee Lee, ainsi que du choeur, ramène ce titre jazz dans le giron des Fêtes. Pour que l’âme s’élève doucement.

Christmas Waltz (1995) Oscar Peterson

Après l’élève, le maître. Même à l’âge de 70 ans, l’homme produisait encore de la magie, comme l’illustre cet extrait de l’album An Oscar Peterson Christmas. L’interprétation est toute en finesse et très centrée sur la note bleue. C’est Noël sans les guirlandes et les cheveux d’ange. Daniel Côté

La liste de Noël de <em>La Voix de l'Est</em>

Arts et spectacles

La liste de Noël de La Voix de l'Est

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Grown-Up Christmas List, 2001, Barbra Streisand

S’il fallait n’en choisir qu’une seule, ce serait incontestablement celle-là. Pour ses paroles simples et si touchantes, surtout en cette période de pandémie. Il en existe une multitude de versions, mais celle de Barbra Streisand possède ce petit supplément d’âme qui chavire le coeur, même après la centième écoute... Isabel Authier

All I Want for Christmas is You, 2003, Olivia Olson

Parce que notre plaisir coupable du temps des Fêtes est de re-re-re-voir le film Love Actually, n’importe quelle pièce de la trame sonore a le pouvoir de nous tirer une petite émotion. Mais allons-y pour All I Want for Christmas is You joliment interprétée par la jeune Olivia Olson. Juste parce que la scène du spectacle de Noël est trop cute. Isabel Authier

Snow, 1987, Loreena McKennitt

Poursuivons cette liste résolument sentimentale par un souvenir des années 1980. Avec l’album To Drive the Cold Winter Away, la Canadienne Loreena McKennitt nous plongeait alors dans un univers celtique, à la touche presque solennelle. La chanson Snow nous donne littéralement l’impression de «sentir» l’hiver, la forêt et la neige. Isabel Authier

Christmas Song, 1992, André Gagnon

Impossible de dresser un palmarès des Fêtes sans y inclure l’une ou l’autre des pièces de Noël d’André Gagnon accompagné par l’Orchestre philharmonique de Prague. L’ensemble de l’album est doux, dépouillé et enveloppant comme une doudou, mais notre préférence va à la traditionnelle Christmas Song. On ferme les yeux, ici, et on se laisse bercer. Isabel Authier

23 décembre, 1987, Beau Dommage

«23 décembre, Joyeux Noël Monsieur Côté/Salut ti-cul, on se r’verra le sept janvier.» Une chanson qui parle de nous, dans une langue belle, colorée et formidablement imagée, comme Beau Dommage savait si bien le faire. Isabel Authier

White Christmas, 1966, avec l’orchestre et le choeur de Percy Faith

Chez nous, l'album «full vintage» Christmas is... Percy Faith est toujours le premier à lancer officiellement la saison des Fêtes. On parle ici de musique irrésistiblement rétro, où les choeurs féminins chantent comme des anges, portés par les clochettes, les triangles, les violons... la totale! L’oeuvre est charmante du début à la fin, mais allons-y pour la pièce White Christmas. Isabel Authier

Minuit, chrétiens, 2003, Bruno Pelletier

Rendons à César ce qui appartient à César. Bruno Pelletier frappe un grand coup avec cette reprise de Minuit, chrétiens. Solidement appuyé par les musiciens de l’OSM, le chanteur semble atteindre, dans cette chanson, le summum de son registre. À l’écoute, on revit tout à coup l’époque lointaine des messes de minuit, avec l’église pleine à craquer, les dames en manteau de fourrure et les enfants surexcités. Isabel Authier

Happy Xmas (War Is Over), 1971, John Lennon

Chaque année, c’est un classique qui me rappelle toutes ces journées à cuisiner le repas de Noël avec ma maman. Et le 25 décembre, c’est encore plus un incontournable pour souligner en douceur ma fête! Karine Blanchard

Last Christmas, 2020, Chilly Gonzales

Délicat, touchant, sans artifice, l’album A Very Chilly Christmas deviendra vite un classique. La pièce Last Christmas s’écoute les yeux fermés ou bien en soupant avec l’être aimé. Le bruit des touches du piano s’entremêle aux notes et fait sentir la présence du musicien au-dessus de son instrument. Cette musique des plus intimes est à déguster avec un casque d’écoute. Cynthia Laflamme

Ô traineau dans le ciel, 2008, Maryse Letarte

Une chanson qui évoque l’histoire d’un couple qui peine à rester uni, sur fond de Noël blanc et de musique évoquant une nordicité lumineuse et sereine. C’est rare que j’entende une chanson de Noël où un thème profond est abordé, comme ici. Les autres chansons de l’album Des pas dans la neige sont à l’avenant. Noël revisité de belle manière. Jérome Savary

La liste de Noël de <em>La Tribune</em>

Musique

La liste de Noël de La Tribune

La Tribune
Noël à Jérusalem, Laurence Jalbert, 2004

Cette chanson représente un beau souvenir d’enfance du temps des Fêtes. Depuis la sortie de l’album, ma mère l’écoute en boucle dès le début du mois de décembre (et parfois novembre, oups!). Cette version a un petit quelque chose de magique. Ce n’est sûrement pas pour rien que nous la faisons jouer plus d’une fois!

Andréanne Beaudry

Snowflakes in the Wind
Mike Goudreau and Friends

2003

Tout le monde connaît Mike Goudreau en Estrie. Musicien prolifique qui a longtemps produit un disque par année et a participé à la tournée des Forever Gentlemen, il a réalisé un bijou d’album de Noël, comportant plusieurs classiques mais aussi des originales, dont cette irrésistible berceuse qui rend nostalgique des Noëls quand les enfants étaient petits. 

Steve Bergeron

23 décembre
Beau Dommage  
1974

Cette chanson me rappelle un voyage en Guadeloupe. C’était le 23 décembre 2018. Sur la plage, j’écoute le classique de Beau Dommage, en ayant secrètement hâte de sauter dans l’avion pour fêter le réveillon avec ma famille. Deux ans plus tard, les voyages sont interdits… et les réveillons proscrits! Mais 23 décembre demeure la meilleure.

Tommy Brochu

O Holy Night
Nat King Cole
1960

Les contraintes autour des rassemblements aux Fêtes ont ceci de bon : elles nous épargneront les tonitruantes interprétations de Minuit, chrétiens par une chorale éméchée et trop ambitieuse. Écouter Nat King Cole avec sa voix de satin est une invitation au recueillement. Même athée, je l’aime bien, cette histoire du petit Jésus porteur d’espoirs. On en a bien besoin!

Serge Denis

Have Yourself a Merry Little Christmas
Milk & Bone
2014

Milk & Bone ont l’habitude de réinterpréter chaque année un classique des Fêtes. C’est en 2014, avec la reprise de Have Yourself a Merry Little Christmas, qu’elles m’ont donné envie de me réapproprier ces vacances qui passent toujours trop vite. Leurs harmonies réconfortantes sur fond d’accords simples évoquent l’importance de ralentir et de profiter des doux moments passés en famille.

Sabrina Lavoie

Suite from The Polar Express
Alan Silvestri et Harry Gregson-Williams
2004

Nous avions vu le très beau Boréal Express en famille au cinéma, et 16 ans plus tard, ça m’amuse d’entendre sa trame musicale égayer nos samedis après-midi de cocooning à l’approche des Fêtes. Mes (grandes) filles surveillent les premiers flocons qui « autorisent » la première écoute. Voici le pot-pourri qui joue en finale, quand les enfants rencontrent enfin le vrai père Noël. 

Jacynthe Nadeau

Last Christmas
Wham!
1984

Last Christmas lance chaque année le temps des Fêtes dans la maisonnée. Quelque part en novembre, sans avertir personne, ma blonde met la chanson et les enfants commencent à la chanter... pas toujours de façon harmonieuse. Un coup de cœur de Noël non pas pour les paroles, mais bien pour les souvenirs qui s’accumulent chaque année au son de cette chanson. 

René-Charles Quirion

Oíche Chiúin (Silent Night)
Enya 
1992

Sainte nuit est la première pièce de Noël que j’ai apprise au piano, à 8 ans. Le plaisir était probablement plus grand pour moi que pour mes parents, qui devaient la supporter en boucle, mais cette chanson a toujours eu un effet méditatif sur moi. Encore plus avec la voix d’Enya, qui se l’approprie si doucement dans sa version gaélique. Eh oui ! Je fais partie des indéfectibles d’Enya. 

Jasmine Rondeau

Christmas Time Is Here
Vince Guaraldi Trio
1965

Ce classique tout en douceur, pourtant mille fois entendu et fredonné, m’enveloppe toujours de souvenirs d’enfance. C’est une chanson qui sent les biscuits de Noël, le patin à la belle étoile et le chocolat chaud devant Ciné-Cadeau. C’est l’incontournable trame qu’on fait jouer ad nauseam en habillant le sapin... juste avant de visionner pour la énième fois Joyeux Noël Charlie Brown. 

Karine Tremblay

Merry Christmas (I Don’t Want to Fight Tonight)
The Ramones
1989

La seule façon de me faire écouter de la musique de Noël, c’est qu’il y ait une touche qui vient me chercher. Pour avoir écouté du punk-rock pendant longtemps, cette chanson des Ramones, une originale et non une reprise, est en tête de ma playlist de Noël. Je suis très fier d’entendre mes enfants me la demander chaque année.

André Vuillemin, photographe (propos recueillis par Steve Bergeron)

La liste de Noël du <em>Nouvelliste</em>

Musique

La liste de Noël du Nouvelliste

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
Pour la musique entraînante en diable avec un son country. Mais surtout, parce que ça parle comme aucune autre chanson de mes Noëls d’enfant. Seulement moi, je n’ai pas échangé mon hockey contre une photo où on voit rien qu’une fille de dos qui s’cache les fesses avec les mains.

Boom Boom

(2015) Maryse Letarte 2

La version française, évidemment, histoire de ne pas provoquer de controverse. Je choisis une chanson mais c’est tout l’album Parade qui mérite de prendre place dans cette liste. Innovant sans faire honte à la tradition, dans une désarmante simplicité qui distille un charme fou: très fort. FRançois Houde

Oh Holy Night (1975)

John Denver3

Il n’y a pas de Noël sans cantique. Au Minuit, chrétiens! de mononcle Marcel qui s’époumone à la messe de minuit, je préfère celui-ci. C’est sobre, pur et la voix cristalline de John Denver va chercher l’octave final sans le moindre effort. Ça me ratatine le cœur à chaque écoute. FRançois Houde

The First Nowell (1984)

Choir of King’s College, Cambridge4

Dans l’inévitable mais combien lénifiante section cantiques, chacun a ses préférés. J’aime beaucoup celui-ci. Cet enregistrement ne réinvente rien, ce n’est pas le but, mais franchement, c’est magnifique. FRançois Houde

Dans une étable obscure

(XVIe siècle) La version chorale que vous voulez

Un passé de petit chanteur de chorale, ça ne s’oublie pas. Un autre cantique qui me chavire le cœur. Ça date du XVIe siècle et c’est beau depuis 400 Noëls. FRançois Houde

Have Yourself a Merry Little Christmas (1962)

Bing Crosby5

Puisque Noël se nourrit autant d’atocas que d’intemporels classiques musicaux, difficile de passer à côté de cette chanson. Pourquoi Bing Crosby? Parce que si cette version ne vous réchauffe pas le cœur, c’est que vous n’en avez pas. FRançois Houde

Joyeux Noël (1968)

Barbara6

Tellement chanson française, tellement années soixante, tellement Barbara. Une veille de Noël, le hasard, un couple, un feu de bois. Il y a bien des façons de célébrer Noël. FRançois Houde

Winter Wonderland (1985)

Ray Charles7

Ray Charles vous ravigote le classique de Noël comme nul autre. Comment arrive-t-il à redonner autant de caractère à cette pièce à priori sans intérêt? C’est dans ce mystère que réside tout son génie. FRançois Houde

Jingle Bells (1935)

Benny Goodman and his Orchestra

Je ne peux pas résister à un big band. Celui de ce bon vieux Benny Goodman ferait swinger de plaisir une dinde surgelée. Merveilleusement réjouissant. FRançois Houde

Même si tout autour change (2020)

Isabelle Boulay8

Ça vient de sortir, on ne sait même pas si on va encore l’écouter l’an prochain. Je suis la marionnette du marketing. Je m’en fous: je trouve ça joli et je ne vois pas qui pourrait m’empêcher d’inscrire cette grande petite dame dans ma liste.