POP-ROCK, Almanach, Patrice Michaud

Michaud s'éclate ****

CRITIQUE / On ne pourra pas reprocher à Patrice Michaud de se répéter avec ce troisième album.
En confiant la réalisation au touche-à-tout Philippe Brault, l'auteur-compositeur-interprète originaire de Cap-Chat s'est assuré de rebondir là où on ne l'attendait pas.
Mélodique à souhait, le premier extrait Kamikaze fait un tabac sur les ondes radio et résume plutôt bien l'esprit qui traverse cet Almanach, qui cultive un bon groove à renfort de guitares affirmées et de judicieux arrangements de cuivres et de choeurs signés Antoine Gratton (mention spéciale au ver d'oreille Le grand écart du coeur, qui arrive à mi-parcours).
La plume forte en images, Michaud varie les tons et ralentit la cadence le temps d'évoquer la mort (dans le touchant au revoir amoureux La saison des pluies) ou l'amour...
Et lorsqu'il convie d'autres voix dans ses mots, il nous berce en duo avec Ariane Moffatt, puis nous réveille avec son jeune fils Loïc, qui livre un puissant souhait pour l'avenir. Sur la forme comme sur le fond, Patrice Michaud s'éclate dans cet Almanach. Et nous aussi.