Indie-rock, Ï, de Medora

Medora: s'envoler, mais pas trop ***

CRITIQUE / Après deux minialbums, la formation de Québec Medora ose une collection complète, mitonnée avec la complicité d'Alexandre Martel (Anatole, Mauves) à la réalisation.
Avec Ï, il n'y a pas que les points du tréma qui s'élèvent, mais aussi des chansons indie-rock qui cultivent des sonorités aériennes, sans toutefois complètement quitter le plancher des vaches... Un peu comme un ballon rempli d'hélium retenu par une corde, somme toute.
Du côté volatile, la voix haut perchée de Vincent Dufour, parfois un peu éthérée (si bien qu'on peut perdre quelques vers au passage). Du côté groundé, un chouette travail de guitares et une basse bien affirmée. Mélodique et un brin cinématographique, l'ensemble se déploie avec une indéniable cohérence.
Medora offrira un spectacle de lancement au Cercle le 31 août à 21h (l'album sera pour l'occasion vendu au prix d'ami de 5 $) et sera également du menu musical de Saint-Roch Expérience, le 16 septembre : le groupe se produira à 15h à L'ampli, à 16h30 à la boutique Exo et à 20h dans le sous-sol du Cercle.