«Je parle en poids car c’est plus facile» : Robert Lacire, un Français de 78 ans, a accumulé tout au long de sa vie le nombre faramineux de 21 tonnes de vinyles, soit près de 130 000.
«Je parle en poids car c’est plus facile» : Robert Lacire, un Français de 78 ans, a accumulé tout au long de sa vie le nombre faramineux de 21 tonnes de vinyles, soit près de 130 000.

L’homme aux 21 tonnes de vinyles cherche un musée pour sa collection

Benjamin Massot
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
«Je parle en poids car c’est plus facile» : Robert Lacire, un Français de 78 ans, a accumulé tout au long de sa vie le nombre faramineux de 21 tonnes de vinyles, soit près de 130 000, qui trouvent place dans chaque recoin de son domicile et dans plusieurs garages.