Les ventes d’albums produits en français ont décroché 73 % des parts de marché des ventes d’albums québécois en 2017, comparativement à 66 % en 2016.

Les ventes de disques poursuivent leur chute

Alors que les services d’écoute de musique en continu gagnent en popularité, les ventes de disques de musique poursuivent leur chute.

Selon l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec, les ventes d’enregistrements audio au Québec en équivalent d’albums ont décliné de 15% en 2017 comparativement à l’année précédente.

Les ventes d’albums numériques ont également reculé de 20% entre 2016 et 2017. Quant aux ventes de pistes numériques, elles accusent une baisse de 16% en 2017 par rapport à 2016.

Par ailleurs, la part de marché des produits musicaux québécois est stable. En 2017, elle était de 44%, alors qu’elle était de 46% l’année précédente. L’Observatoire de la culture et des communications attribue cette légère inflexion à la diminution des ventes de CD produits au Québec en langue anglaise.

Les ventes d’albums produits en français ont décroché 73% des parts de marché des ventes d’albums québécois en 2017, comparativement à 66% en 2016.