Les Dixie Chicks avaient été récompensée aux Grammy Awards en 2006.
Les Dixie Chicks avaient été récompensée aux Grammy Awards en 2006.

Les Dixie Chicks sortent un premier album depuis 14 ans

NEW YORK — Le groupe américain Dixie Chicks a annoncé mercredi la sortie le 1er mai de son prochain album studio, quatorze ans après avoir été boycotté par l’industrie de la musique country en raison de son opposition à la guerre en Irak.

Le trio féminin originaire du Texas a présenté son premier titre accompagné d’un clip vidéo, Gaslighter, avant l’album qui sera le premier à sortir depuis 2006.

Le groupe formé par Natalie Maines, Emily Robinson et Martie Maguire était devenu célèbre aux États-Unis à la fin des années 90.

Mais il avait fait scandale quand la chanteuse Natalie Maines, née à Dallas, avait dit avoir «honte que le président (George W. Bush) soit Texan», lors d’un concert à Londres en 2003.

Elle avait aussi affirmé que le groupe refusait «cette guerre, cette violence», en référence à l’intervention américaine en Irak.

Traitées notamment de «Drôles de dames de Saddam», les «Chicks» avaient été mis sur la liste noire par des radios country du pays.

L’Académie de la musique country, considérée comme le genre musical le plus conservateur dans le pays, leur avait aussi refusé tout prix lors de l’édition 2003 de ses récompenses.

Quatre ans plus tard, le trio avait toutefois pris sa revanche quand la chanson Not Ready To Make Nice (Pas prête à pardonner), interprétée comme une réponse aux virulentes critiques dont elles avaient été l’objet, avait été récompensée aux Grammy Awards.

«Les nanas du vieux Sud» ont fait mercredi leur grand retour avec leur premier titre et une photo officielle où les trois femmes, portant des masques à gaz, brandissent des torches en forme de Statue de la Liberté dans un décor de champ de bataille au soleil couchant.

Alors que la musique country est particulièrement populaire chez les Américains blancs notamment du sud du pays, bastion des partisans de Donald Trump, les «Chicks» n’ont jamais caché leur opposition au milliardaire républicain.

«Comment osez-vous vous moquer des malades mentaux et des personnes âgées ?» avait lancé avec ironie Natalie Maines dans un message adressé aux détracteurs du président sur Instagram en 2018.