ROCK, The Hope Six Demolition Project, PJ Harvey

Les carnets de Polly Jean Harvey ***1/2

CRITIQUE / Cinq ans après avoir fait l'unanimité avec Let the England Shake, Polly Jean Harvey remet ça, accompagnée une fois de plus des réalisateurs Flood et John Parish.
Pour donner naissance à The Hope Six Demolition Project, la chanteuse anglaise s'est promenée à Washington, au Kosovo, de même qu'en Afghanistan, son carnet de notes sous le bras.
Elle en est revenue avec 11 chansons, où elle pose son regard sur des sociétés qui ne tournent pas rond. Victimes de la guerre, des inégalités sociales ou du racisme se retrouvent sous sa loupe.
«Qu'adviendra-t-il de nous», chante Harvey sur l'excellente River Anacostia, attendant un improbable sauveur...
Si le propos est sombre, la musique ne l'est pas forcément. C'est que la chanteuse ne perd pas de vue les mélodies, opte pour les contrastes et varie les atmosphères.
Entourée d'une formation imposante, où les cuivres et les choeurs masculins jouent un rôle non négligeable, elle signe un neuvième album dense, à la mesure de son talent.