Les arts en bref

Réglement à l'amiable pour les droits de Happy Birthday
LOS ANGELES - Un conflit juridique sur les droits de l'une des chansons les plus chantées du monde, Happy Birthday (Joyeux anniversaire), s'est conclu par un règlement à l'amiable dont les détails sont, pour l'instant, inconnus. En septembre, le juge de district américain George H. King avait statué que la compagnie Warner/Chappell Music ne possédait pas les droits de la chanson et, par conséquent, n'avait pas le droit d'accuser quiconque ou de réclamer des droits d'auteur. Le procès devait commencer la semaine prochaine à Los Angeles et aurait déterminé si la chanson d'anniversaire relève bel et bien du domaine public. Jennifer Nelson, qui a reçu une facture de 1500 $US pour l'utilisation de Happy Birthday to You dans un documentaire sur l'histoire de la chanson, s'est dite ravie du résultat. La chanson a été écrite en 1893, avec des paroles différentes, par Patty Smith Hill, une enseignante de maternelle, et sa soeur, Mildred J. Hill. Elle se nommait Good Morning to All. Clayton F. Summy est devenu propriétaire des droits et a publié la comptine dans un livre de chansons pour enfants. Au fil des ans, les droits sont passés de la compagnie de M. Summy à Birch Tree Group, puis Warner l'a achetée en 1988.  AP
Dieudonné condamné pour injure
Dieudonné
PARIS - La cour d'appel de Paris a condamné jeudi le polémiste français Dieudonné à 3000 euros (quelque 4500$) d'amende pour «injure publique» à l'encontre du premier ministre français, Manuel Valls, qu'il avait notamment qualifié en 2013 de «Mussolini moitié trisomique» dans une vidéo diffusée sur Internet. Les juges ont infirmé le jugement de première instance du tribunal correctionnel qui l'avait relaxé le 24 mars, estimant que les termes utilisés par Dieudonné n'entraient pas dans le cadre du texte de loi définissant l'injure publique. Pour la plupart des autres propos poursuivis, où Manuel Valls était qualifié «d'acteur de film porno» pour «la très mauvaise qualité de son jeu d'acteur», de «petit soldat israélien veule et docile» ou était comparé à des excréments devant «disparaître [...] dans l'eau des chiottes», le tribunal avait estimé qu'ils s'inscrivaient dans le cadre «d'une polémique politique», dans le contexte du débat sur l'interdiction des spectacles du polémiste. En janvier 2014, les représentations du spectacle Le mur avaient été interdites après que Manuel Valls était monté en première ligne pour dénoncer «les sorties antisémites» de son interprète.  AFP
Nicki Minaj doit témoigner au procès de son copain
<p>Meek Mill et Nicki Minaj</p>
PHILADELPHIE - Le copain de Nicki Minaj était en cour jeudi pour une audience sur la violation de ses conditions de libération, et la rappeuse devait témoigner. Selon les procureurs, Meek Mill, 28 ans, a enfreint les conditions établies par un juge pour un dossier de 2009 lié aux armes et à la drogue. La juge a sévèrement limité les déplacements et activités du rappeur de Philadelphie au cours des ans. Elle lui a ordonné de prendre un cours de gestion de la colère, des cours de bienséance, et l'a occasionnellement renvoyé en prison pour diverses infractions. Elle a aussi prolongé sa libération supervisée. Nicki Minaj et Meek Mill ont assisté ensemble à la cérémonie des American Music Awards, le mois dernier à Los Angeles. AP