FUNK, Awaken, My Love!, Childish Gambino

La réinvention de Childish Gambino ***1/2

Quand il n'est pas occupé par sa carrière de comédien et de scripteur, notamment pour la série américaine Atlanta, Donald Glover oeuvre dans le milieu musical sous le nom de Childish Gambino.
Jusqu'à maintenant, il avait pondu deux albums hip-hop qui, sans être mauvais, n'avaient pas laissé de souvenirs impérissables.
Avec Awaken, My Love!, il se réinvente en plongeant dans le passé. D'abord, il cesse de rapper pour chanter. Ensuite, il se plaît à explorer tour à tour le funk psychédélique, la soul et le r'n'b. Et pour tout dire il se tire franchement bien d'affaire.
Autant il peut proposer des titres touffus et hyper dynamiques (Boogieman, Riot), autant il peut faire dans le minimalisme (sympathique California) ou opter pour des ballades hypnotiques (Terrified). On sent les spectres de Sly & The Family Stone, Prince ou, encore, George Clinton se profiler, sans qu'on sombre dans la bête copie pour autant.
Un album aussi éclaté qu'étonnant, que Glover a réalisé avec brio.