Bryan Adams

La liste: les ballades de Bryan Adams

Have You Ever Really Loved a Woman? (1995)

Toutes ces dames qui ont vu la comédie romantique Don Juan DeMarco, en 1995, avec un Johnny Depp incarnant un séducteur impénitent, se souviennent de cette ballade. Malgré sa popularité, la chanson a mordu la poussière pour l’Oscar de la meilleure chanson originale, devant Colors of the Wind, tiré de Pocahontas. Normand Provencher

***

(Everything I Do) I Do It for You (1991)

Un autre succès de Bryan Adams associé à un film, en l’occurrence Robin des bois, prince des voleurs, sorti en 1991. Nommée elle aussi à l’Oscar de la meilleure chanson originale, la ballade a perdu devant une autre production Disney, La belle et la bête. Normand Provencher

***

Heaven (1985) 

Sans doute l’une des ballades les plus connues chantées par Bryan Adams, la pièce au refrain ver d’oreille a un peu servi de locomotive au Canadien en lui offrant son premier numéro un au palmarès du Billboard. Selon la petite histoire, la chanson a été inspirée du succès Faithfully de Journey, alors qu’Adams a assuré la première partie d’une tournée de la formation américaine au début des années 80. Geneviève Bouchard

***

All for Love (1993)

Autre film, autre super ballade pour Bryan Adams, qui a fait équipe avec Sting et Rod Stewart pour traduire en musique le romantisme chevaleresque des Trois mousquetaires, version Stephen Herek. Un trio de feu qui flirte habilement avec le kitsch (sans vraiment traverser la ligne...) et un vidéoclip qui traduit un exemple cinq étoiles de bromance. Geneviève Bouchard

***

Please Forgive Me (1993)

Une ligne de guitare presque mielleuse, des paroles à l’eau de rose («Pardonne-moi, je ne peux pas arrêter de t’aimer...») et une livraison intense et assumée… Bryan Adams n’a pas ménagé ses effets en ajoutant une chanson originale à sa compilation de succès So Far So Good en 1993. Fort bien reçue, la pièce Please Forgive Me lui a donné raison. Geneviève Bouchard

Bryan Adams se produira au Centre Vidéotron le 25 janvier.