La liste feu de camp

Avec votre guitare et vos amis autour du feu, c'est le temps d'épater la galerie avec l'une des chansons suggérées par notre équipe :
Good Riddance (Time of Your Life), Green Day
La toune de feu de camp doit avoir deux grandes qualités: pouvoir être interprétée avec le premier instrument du bord, le plus souvent une guitare, et avoir un refrain simple et accrocheur, pour que ceux qui ne la connaissent qu'à moitié, puisse soudainement se joindre aux autres. Good Riddance a tout ça. Green Day, qui nous a habitués à toutes sortes de hits, autrement plus rythmés et orchestrés, a certainement signé là l'une des pièces les plus mémorables des années 90, qui demeure un succès assuré autour du feu!  Nicolas Houle
L'ascenseur, Louis-Jean Cormier
C'est la première chanson qu'on a entendue de Louis-Jean Cormier en solo lorsque Karkwa a été mis en veilleuse. Ce nouveau départ musical, entouré d'un nouveau groupe, a fait son effet: une facture acoustique, un propos rassembleur, une sorte de douceur enveloppante et des choeurs invitants. Faudra sans doute de la pratique pour les reproduire avec autant d'élégance, mais on a tout l'été pour y arriver!  Geneviève Bouchard
Pour un instant, Harmonium
Avec le temps, Pour un instant est presque devenu LE cliché du gratteux de guitare qui connaît juste une chanson et va la jouer ad nauseam en chantant trop fort. Pourtant, le morceau acoustique d'Harmonium, d'une simplicité désarmante, mérite mieux. Car, au-delà de ce refrain en forme de vers d'oreille, il y a une forme d'affirmation tranquille de l'identité québécoise qui résonne profondément en chacun. Quand c'est chanté à l'unisson par plusieurs, c'est frissons garantis.  Éric Moreault
Sitting, Waiting, Wishing, Jack Johnson
Cette chanson du surfeur et musicien hawaiien Jack Johnson est rattachée à un souvenir très personnel: la rencontre de mon amoureux à l'été 2005. À l'époque, elle jouait sans arrêt à la radio. Elle a été si marquante pour notre couple qu'elle apparaît sur le disque que nous avons remis comme cadeau aux invités lors de notre mariage. Pour cette raison et parce que cette chanson évoque des images de plage de sable fin et d'océan à perte de vue, j'aurai toujours un petit faible pour Jack!  Daphné Bédard
California Dreamin', The Mamas and the Papas
Pour vos soirées autour du feu de camp, vous pouvez puiser à l'infini dans le matériel des hippies californiens. Dans cette catégorie, California Dreamin' (The Mamas and the Papas) et Suite: Judy Blue Eyes (Crosby, Stills & Nash) sont des valeurs sûres. N'oubliez pas vos 12 cordes acoustiques, vos harmonies vocales et votre calumet de la paix!  Une suggestion de Christian Laflamme
Comme des enfants, Coeur de pirate
On le sait, la première fois n'est pas toujours la meilleure. Mais ce titre, avec lequel Coeur de pirate s'est fait connaître, conservera toujours un caractère particulier. J'en conviens, les mots se succèdent un peu vite. Mais le refrain, «Et il m'aime encore, et moi je t'aime un peu plus fort», se retient bien. Je vous entends déjà la fredonner.  Richard Therrien
Moisi, moé'ssi, Fred Fortin
La première fois que j'ai entendu Moisi, moé'ssi, en 1996 sur Joseph Antoine Frédéric Fortin Perron, la ballade de Fred Fortin s'est incrustée dans ma tête pour ne plus jamais en sortir. Ce mélange de candeur, de franchise et, en même temps, de pudeur pour les sentiments en font une magnifique déclaration d'amour. Qu'on a le goût de chanter autant à sa douce moitié qu'à tous ceux qu'on «aime vraiment».  Éric Moreault
La rue principale, Les Colocs
Feu Dédé Fortin a élaboré avec les Colocs un répertoire de chansons aux factures assez simples, aux mélodies facilement mémorisables et au ton souvent enjoué ou festif - bien que les propos, eux, étaient loin de toujours l'être. Tous ces éléments en font des chansons faciles à reprendre et à partager en gang, autour du feu. La rue principale fait certainement partie du lot. Et puis, comme les centres d'achat continuent de pousser, la pièce continue de parler à toutes les générations...  Nicolas Houle
Toune d'automne, Les Cowboys Fringants
Malgré ses couleurs automnales, gageons que ce succès fondateur des Cowboys Fringants a très souvent résonné autour des feux de camp estivaux depuis sa parution, il y a bientôt 15 ans. Indéniablement mélodique, chaleureuse à souhait et remplie d'amour fraternel, cette chanson a trouvé sa place parmi les classiques de la chanson québécoise.  Geneviève Bouchard
Y'a pas grand-chose dans le ciel à soir, Paul Piché
Parce que sa voix a bercé mon enfance - ma mère le trouvait tellement beau et bon! - et parce que même si la chanson date de mon année de naissance, elle demeure encore aujourd'hui un classique québécois, je choisis Y'a pas grand-chose dans l'ciel à soir de Paul Piché. Une chanson au rythme contagieux qui unit toutes les générations (ou presque!). Même ceux qui ne connaissent pas les paroles peuvent y aller d'un di de la da, di de la da, di de la di...  Daphné Bédard
2176, Bernard Adamus
Une guitare acoustique, un harmonica et un beau texte bien vivant et plein de vérité. Immortalisée sur le deuxième album de Bernard Adamus, cette puissante déclaration d'amitié se déploie dans une multitude d'images, de personnages et de références précises, mais qui nous ramènent à un sentiment de proximité et de complicité qui touche à l'universel.  Geneviève Bouchard
Kraft Dinner, Lisa LeBlanc
Il y a quelque chose de réconfortant dans cet air de Lisa LeBlanc. Comme un bol de Kraft Dinner - mais pas trop souvent, s'il vous plaît. La chanson d'amour pas «quétaine pour mourir», qui ne se veut surtout pas romantique mais qui l'est plus que bien des chansons sirupeuses. Et si en la chantant, entre deux, trois guimauves, deux paires d'yeux finissaient par se dire enfin ces mots si durs à exprimer?  Richard Therrien
Pour écouter notre liste feu de camp, cliquez ici!