La liste: 5 pièces pour chanter sous la pluie

1. Singing in the Rain (Gene Kelly)  Un moment marquant de l’âge d’or hollywoodien avec un Gene Kelly chantant son bonheur et battant la semelle sur le pavé sous une pluie diluvienne. Le plus bel exemple d’un artiste qui n’a pas peur de se mouiller.  Normand Provencher


2. November Rain (Guns N’ Roses) Il y a vouloir se sauver de la pluie et VRAIMENT vouloir se sauver de la pluie. Le gars qui se garroche dans un gâteau de noces de cinq étages dans cet épique clip de Guns N’ Roses appartient à la deuxième école. Une réaction à l’image d’une chanson qui ne ménage pas ses effets (en mode symphonique, svp!) et d’une vidéo qui ne donne pas non plus dans la retenue. Mention spéciale à Slash qui, quand il ne joue pas au grand vent dans le désert avec une guitare qui n’est pas branchée, le fait les deux pieds sur un piano à queue. Rien de trop beau!  Geneviève Bouchard


3. Why Does It Always Rain on Me (Travis) La chanson de l’ultime perdant qui se pose une grande question existentielle: pourquoi est-ce toujours sur moi que tombe la pluie? Qu’ai-je fait un monde pour mériter ce sort peu enviable? Le groupe anglais, qui propose une pop-rock mélancolique, y a trouvé un hymne qui met en évidence la belle voix pleine de spleen de Francis Healy. Lorsque Travis joua la chanson à Glastonbury, il se mit à pleuvoir après sept heures de soleil. Ça ne s’invente pas... Éric Moreault


4. Pleurs dans la pluie (Mario Pechat) En 1993, Mario Pelchat nous apprend, avec grandiloquence et moult trémolo, que pour être un ninja de l’émotion, on peut masquer sa peine sous la pluie. On prend des notes… et on essaie de chasser cet impitoyable ver d’oreille. Isabelle Houde


5. It’s Raining Again (Supertramp) Loin d’être une chanson sur la météo au Québec, celle de Roger Hodgson est plutôt une invitation à se reprendre en main après une rupture amoureuse. Autrement dit, arrêter de pleurer sous la pluie comme Mario Pelchat…  Normand Provencher