L'étoile thoracique de Klô Pelgag

Klô Pelgag: la beauté dans la marge **** 1/2

Qu'il fait bon de retrouver Klô Pelgag et de constater que la singulière auteure-compositrice-interprète pousse sa créativité encore un peu plus loin dans la marge du format plus convenu de la chanson.
Mordant à belles dents dans ses envies orchestrales et une nouvelle fois appuyée par son frère, Mathieu Pelletier-Gagnon, Klô nous offre le luxe d'un album enregistré avec une trentaine de musiciens.
Loin de s'inscrire en complément, les riches arrangements sont au coeur du projet, mariés parfaitement à l'univers imagé et la voix souple de la chanteuse. L'ensemble prend vie de manière ultra-mélodique, dans une ambiance un peu indéfinissable, mais d'une très grande beauté.
Et quand elle a fini de nous envoûter avec sa poésie parfois cryptique, Klô Pelgag nous touche droit au coeur en laissant tomber le masque en toute fin de parcours, dans un extrait d'entrevue qu'elle a réalisée avec sa grand-mère avant son décès. Le propos somme toute banal, mais la voix remplie de tendresse boucle ce grand album avec beaucoup d'humanité.