FOLK-ROCK, Braises d'été, Joseph Edgar

Joseph Edgar: nostalgie d'un amour d'été ***

CRITIQUE / Ça fait un moment que Joseph Edgar roule sa bosse. D'abord dans son Acadie natale, puis de la métropole, où il s'est établi il y a quelques années.
Le musicien d'expérience s'est fait connaître d'un grand nombre d'oreilles ces derniers temps, grâce notamment à la locomotive Espionne russe, qui a récolté un bon succès (le clip cumule à ce jour plus de 1,7 million de clics sur YouTube).
Il sera bientôt de retour avec Ricochets, un album attendu le 29 avril. Pour cette nouvelle collection, l'Acadien a requis les services d'Andre Papanicolaou à la réalisation.
Il en a proposé un avant-goût cette semaine avec l'extrait Braises d'été, dans lequel il nous brosse avec sa plume colorée et son accent caractéristique le tableau nostalgique d'un amour perdu.
Dans une facture folk-rock aux guitares texturées et avec une ligne mélodique généreusement agrémentée de sifflements, le chanteur originaire de Moncton ouvre une fenêtre plutôt mélancolique sur la suite des choses. Reste à voir si les autres pièces de l'album suivront la même tangente.