Des curieux se rassemblent devant la maison de Charles Aznavour dans le sud de la France.

Hommage national à Aznavour en France

PARIS — Le Premier ministre arménien figure parmi les quelque 200 personnalités invitées à l'hommage national à Charles Aznavour vendredi à Paris, où le public est également convié, a indiqué jeudi la présidence française.

Le Premier ministre Nikol Pachinian sera aux côtés d'Emmanuel Macron, qui prononcera l'éloge funèbre du chanteur dans la cour des Invalides, au coeur de Paris.

L'hommage national, dont le dispositif est très encadré et solennel, débutera à 10h par le passage en revue de soldats par le chef de l'État, qui sera accompagné de son épouse Brigitte.

Le cercueil du chanteur, décédé lundi à l'âge de 94 ans, sera recouvert du drapeau français.

Les anciens présidents de la République ainsi que les représentants des corps constitués ont été invités à cette cérémonie à laquelle assisteront aussi des représentants de la communauté arménienne et du monde culturel, selon l’Élysée.

Le public est également convié, les personnes intéressées devant se présenter avant la cérémonie à l'entrée des Invalides, place Vauban.

L'hommage sera diffusé en direct sur plusieurs chaînes de télévision (France 2, francinfo canal 27, BFMTV, LCI, CNews).

Avec l'accord de la famille, l’Élysée avait annoncé mardi soir qu'un hommage national serait rendu à Charles Aznavour, ainsi que cela avait été fait pour de grandes personnalités françaises comme Simone Veil ou Jean d'Ormesson en 2017.

Il diffère de l'hommage populaire qui avait été rendu le 8 décembre 2017 à Johnny Hallyday en présence d'une immense foule dans les rues de Paris puis dans l'église de La Madeleine.

Emmanuel Macron devrait de nouveau saluer la mémoire de Charles Aznavour, né Charles Varenagh Aznavourian, lorsqu'il se rendra en Arménie, la terre de ses parents, pour le sommet de la Francophonie qui débute le 11 octobre.