Laugh Away the Sun Harfang

Harfang: le plein envol***1/2

Après s'être distinguée avec deux mini­albums prometteurs, la formation Harfang lance avec Laugh Away the Sun son premier album. Le quintette de Québec propose une indie folk qui se fait tour à tour exploratoire, aérienne et dynamique, sur laquelle Samuel Wagner pose son chant avec beaucoup de délicatesse, privilégiant tantôt sa voix de tête, tantôt sa voix de poitrine.
Outre la qualité du matériel et des arrangements, ce qui frappe à l'écoute de Laugh Away the Sun, c'est à quel point la troupe offre un album achevé, avec une réalisation de haut niveau. On apprécie autant l'apport de Wagner, que le jeu des guitares, électriques comme acoustiques, l'inventivité de la section rythmique ou encore les manipulations électroniques. Il vrai qu'on peut sentir sur certains titres l'ascendance d'un Patrick Watson ou d'un Bon Iver, mais ça n'empêche pas Harfang de maîtriser son propre langage et, surtout, d'arriver avec un album brillant, qui démontre tout le sérieux et le potentiel du groupe.