Revolution Radio de Green Day

Green Day: le passé jamais bien loin ***

Quatre ans après le triptyque ¡Uno!, ¡Dos! et ¡Tré!, Green Day nous sort son premier album en 16 ans à ne pas être un album concept ou un album triple mis en marché en trois parties distinctes. On pourrait donc parler de retour aux sources.
Cependant, le passé récent n'est jamais bien loin pour la bande de Billie Joe Armstrong, redevenue un trio pour cet album enregistré à trois alors que le second guitariste Jason White a repris ses fonctions de musicien de tournée.
On sent clairement des influences de American Idiot et 21st Century Breakdown à travers la pièce Forever Now, qui dure plus de six minutes, est séparée en trois parties et ramène même à Somewhere Now, qui ouvre l'album.
Et en fouillant un peu, on peut trouver facilement des liens entre certaines pièces même s'il n'y a pas une ligne directrice qui unit les 12 titres. Les influences sont multiples également, Green Day s'essayant même à une introduction beatlesque pour Troubled Times et à une facture musicale un peu plus indie rock sur l'excellente Say Goodbye.
Mais c'est quand il table sur le registre punk rock accrocheur qui l'a fait connaître que le trio marque des points: le simple Bang Bang qui est même plus punk que pop, la pièce titre et Bouncing Off the Wall avec ses «Hey!» contagieux. Billie Joe, Mike et Tré ne se réinventent pas sur cet album, mais ils savent ressortir ce qui a fonctionné le mieux durant leurs 30 ans (déjà!) de carrière.