ROCK, Revolution Come... Revolution Go, Gov't Mule

Gov't Mule: de haut calibre ****

CRITIQUE / Au fil de ses quelque 20 ans d'activité, Gov't Mule a maintes fois rappelé qu'il était un jam band à l'insatiable curiosité, s'éloignant de ses racines - le rock sudiste - pour investir des styles aussi variés que le reggae ou le jazz.
Avec Revolution Come... Revolution Go, les musiciens démontrent à quel point ils vieillissent bien, conjuguant leurs nombreux intérêts à l'intérieur d'un même album sans perdre leur identité. C'est une grande réussite.
On se retrouve avec des titres épiques (redoutable Thorns of Life), des pistes rock, qui font honneur au passé de la troupe, et d'autres, comme la soul Sarah, Surrender, qui sont de nouvelles explorations. Une solide lecture du mythique Dark Was The Night, Cold Was The Ground, de Blind Willie Johnson, sur laquelle le chanteur et guitariste Warren Haynes a ajouté des paroles, vient clore le tout.
L'ensemble est interprété de manière impeccable par les quatre complices, avec chaleur, verve, raffinement et une énergie voisine du live. Pas de doute: la Mule est au sommet de son art.