Elvis Presley et sa Gibson Super 400

Gibson: des guitares mythiques entre des mains légendaires

Les guitares Gibson ont déclaré faillite mardi et ont élaboré, en accord avec leurs créanciers, un plan de relance recentré sur les instruments de musique. Au fil des ans, la compagnie centenaire a vu quelques-uns des plus grands noms du blues et du rock utiliser ses mythiques guitares. En voici quelques-uns.

Elvis Presley

La guitare a grandement contribué à faire d'Elvis Presley l'icône du rock'n'roll qu'il est devenu, à partir de ses débuts dans les années 50. Son influence a été telle qu'elle a révolutionné la musique populaire, inspirant de nombreuses carrières, dont celles de Buddy Holly, Paul McCartney, George Harrison, Bob Dylan, Bruce Springsteen et John Lennon. Ce dernier a même déjà dit: «Avant Elvis, il n'y avait rien».

Elvis Presley et sa Gibson J-200

Doté d'un sens du rythme hors du commun, le «King» n'était pas réputé pour sa dextérité sur l'instrument, mais plutôt pour l'agressivité de son jeu, en phase avec ses performances scéniques.

Tout le long de sa carrière, Presley est demeuré fidèle aux guitares Gibson. Que ce soit sur scène ou au grand écran, il affectionnait particulièrement les modèles acoustiques J-45, J-200 et Dove, ainsi que le modèle semi-acoutisque Gibson Super 400.

***

B.B. King

B.B. King et Lucille

Jusqu'à sa mort en 2015, la légende du blues américain B.B. King s'est exécuté sur une variété de guitares Gibson noires de modèles ES-345 à 355. Des guitares qui, à partir de 1949, se sont toutes appelées Lucille.

L'histoire veut que le bluesman ait donné ce nom à ses guitares après l'incendie d'une salle de spectacles où il avait joué, cet hiver-là, en Arkansas. Un baril rempli de kérosène, qui servait à chauffer la salle, avait été renversé lors d'une bataille entre deux hommes. L'édifice s'était embrasé et avait été évacué.

King était néanmoins retourné dans l'édifice en flammes pour y récupérer sa fidèle guitare Gibson qui lui avait coûté 30$. Il a plus tard appris que les deux hommes en étaient venus aux coups pour une femme, une certaine Lucille, qui travaillait dans cette salle de spectacles.

C'est à partir de là que le guitariste a nommé sa guitare, et toutes les suivantes, Lucille. Pour se rappeler de ne plus jamais faire quelque chose d'aussi stupide que d'entrer dans un édifice en flammes ou de se battre pour une femme!

En 1980, les Guitares Gibson se sont mises à produire le modèle «B.B. King Lucille», qui se différenciait de la classique Gibson ES-355 par l'inscription «Lucille» sur la tête du manche et par l'absence d'ouïes, une modification faite à la demande de B.B. King, afin de réduire les feedbacks.

***

Keith Richards

Le guitariste des Rolling Stones, Keith Richards, utilise différents modèles de guitares Gibson et Epiphone, une marque également produite par Gibson Brands

Depuis ses débuts, le mauvais garçon du rock'n'roll Keith Richards a toujours possédé des guitares Gibson dans son arsenal. Surtout reconnu pour son utilisation des Fender Telecasters à partir des années 70, le soliste des Rolling Stones avait pourtant amorcé sa collection d'instruments avec l'acquisition d'une Epiphone Casino, d'une Firebird et d'une Les Paul, toutes produites par Gibson, à la fin des années 50.

Plus tard, il a également jeté son dévolu sur des modèles électriques tels que la Les Paul (Junior et Custom) et la Flying V, ainsi que les semi-acoustiques ES-335, 345 et 355.

***

John Lennon

John Lennon et sa Gibson Les Paul Junior modifiée

Trois époques, trois guitares Gibson, pour John Lennon. Au faîte de la Beatlemania, le musicien anglais faisait confiance au modèle acoustique Gibson J-160E, puis plus tard, dans sa période révolutionnaire, à une Epiphone Casino.

Mais sa guitare la plus célèbre demeure sa Gibson Les Paul Junior modifiée, qu'il a notamment utilisé lors de son célèbre concert-bénéfice au Madison Square Garden, à New York, le 30 août 1972.

À sa demande, un luthier new-yorkais avait ajouté à sa Les Paul Junior 1950 un micro («pickup») rendu célèbre par la légende du jazz Charlie Christian. Il avait également sablé le vernis original de la guitare et notamment ajouté un pont Tuno-O-Matic. 

Cette guitare est exposée en permanence au Musée John Lennon, à Saitama, au Japon.

***

Angus Young

Le guitariste fondateur d'AC/DC, Angus Young, et sa Gibson SG

Membre original d'AC/DC, Angus Young est l'homme d'une seule guitare. Au fil de sa carrière, le musicien australien est devenu presque aussi associé à la Gibson SG qu'à son éternel uniforme d'écolier et ses sautillements à la Chuck Berry.

Utilisant une variété de modèles SG — les Standard et Custom étant les principaux —, le seul membre fondateur évoluant toujours avec la formation a également un modèle à son nom, soit la SG Angus Young Signature. Cette dernière possède un micro («pickup») dessiné par Young et son manche est orné d'éclairs, rappelant le logo d'AC/DC.

***

Jimmy Page

Jimmy Page, à droite, et sa fidèle Gibson Les Paul, en compagnie de Robert Plant, à gauche, et de John Paul Jones, au centre, lors concert au O2 Arena, à Londres, en 2007.

Rares sont les guitaristes qui ont su faire chanter la Gibson Les Paul comme le fait Jimmy Page. C'est en combinant son jeu agile sur cette guitare à la puissance des amplificateurs Marshall que le soliste de Led Zeppelin a forgé le mémorable son de la formation britannique.

Classé troisième guitariste le plus influent de l'histoire par le magazine Rolling Stone et deuxième meilleur guitariste de tous les temps par Gibson, Page demeure aujourd'hui l'un des personnages les plus mystérieux du rock. Ce qui n'est toutefois pas un secret, c'est la panoplie de guitares Gibson qu'il a utilisées pour créer sa légende.

Outre différents modèles de Les Paul (De Luxe, Custom, Standard), Page s'est également, au fil des ans, exécuté sur différentes acoustiques, telles que la J-200 et la Everly Brothers, semi-acoustiques comme les ES-335 et ES-350, et deux manches comme la EDS-1275.

Sources: gibson.com, Wikipedia