Nous irons danser Galant, tu perds ton temps

Galant, tu perds ton temps: hommages et harmonies****

Pour les musiciens friands de musique traditionnelle, la démarche de création part souvent d'une quête de la perle rare dans les archives des uns ou les souvenirs des autres. Dans son exercice a cappella de valorisation du répertoire féminin, le groupe Galant, tu perds ton temps ne fait pas exception.
Sauf que pour son quatrième album, Nous irons danser, les cinq chanteuses (Jacinthe Dubé, Evelyne Gélinas, Josianne Hébert, Mia Lacroix et Isabelle Payette) et leur percussionniste (Jean-François Berthiaume) ont plutôt écumé leur collection de disques pour rendre hommage à des chanteurs (Michel Faubert, Nicolas Boulerice, Olivier Soucy, Fred Pellerin, Normand Miron, etc.) qui ont au fil du temps interprété des «chansons de femmes».
Le ton est léger - pas de complainte en vue, ici -, mais la ri­gueur à laquelle le groupe nous a habitués demeure la même : des arrangements soignés, un travail vocal précis et de redoutables harmonies.