Une prestation de Dominique Fils-Aimé fait partie de la programmation virtuelle offerte par le Festival de jazz de Montréal.
Une prestation de Dominique Fils-Aimé fait partie de la programmation virtuelle offerte par le Festival de jazz de Montréal.

Festivals à domicile

La nouvelle est tombée comme un couperet le 10 avril : dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, tous les festivals estivaux seront annulés en 2020. Depuis, de nombreux événements ont fait contre mauvaise fortune bon cœur et ont mitonné des programmations virtuelles — et parfois davantage (lire plus bas)… — afin d’offrir à leurs festivaliers de quoi se mettre sous la dent.

Dans la capitale, le Carrefour international de théâtre a marqué le coup fin mai en faisant «un petit coucou» à son public par l’entremise du Web. Pas de prestation en direct, mais de bons souvenirs des éditions passées. Idem pour le Rockfest de Montebello, qui se déroule virtuellement en fin de semaine. Les organisateurs, qui ont au fil du temps accueilli des groupes comme System of a Down, Blink-182, Rammstein ou The Offspring, ont fouillé dans leurs archives pour offrir un «périple nostalgique» de 50 heures diffusé en temps réel et accessible en billetterie.

D’autres misent davantage sur les spectacles virtuels (payants ou non), qui se multiplient aux quatre coins du Québec depuis que la COVID-19 nous a imposé le confinement.

Juste pour rire l’a fait avec son FSTVL Hahaha le mois dernier. Le Festival de jazz de Montréal fera de même du 27 au 30 juin. Prestations en direct (Alain Caron, Dominique Fils-Aimé, Charlotte Cardin, Jean-Michel Blais et Elisapie, notamment), plongée dans les archives et un party de fin de soirée piloté par Pierre Kwenders figurent au menu offert gratuitement.

La chanson québécoise vous branche? Direction Festivoix de Trois-Rivières, qui transposera dans votre écran des rencontres entre Cœur de pirate et Marie-Mai (27 juin) ainsi que Louis-Jean Cormier, Patrice Michaud et Vincent Vallières (4 juillet).

Yannick Nézet-Séguin donnera un récital diffusé sur le Web en direct du Domaine Forget, le 2 août. ­

Les mélomanes peuvent aussi se tourner vers le Domaine Forget, qui présentera des concerts virtuels en direct du Quatuor de guitares du Canada (12 juillet) et de Yannick Nézet-Séguin (2 août).

Amoureux du trad, le festival Mémoires et Racines de Joliette ne vous a pas oubliés. Des spectacles et ateliers seront présentés gratuitement en direct sur le Web du 22 au 26 juillet. La programmation complète sera dévoilée le 7 juillet, mais on sait déjà que MAZ, le trio d’Yves Lambert et Les chauffeurs à pieds seront de la partie.

Le survol n’est pas exhaustif, mais il montre que même à distance, il y en aura pour tous les goûts cet été. Suffit de rester bien branché...

Les Trois Accords au Festif en 2019

+

UN TOUT PETIT FESTIF À BAIE-SAINT-PAUL

Depuis le début du confinement, l’équipe du Festif de Baie-Saint-Paul n’a pas ménagé ses efforts pour être à la hauteur de son nom — et de sa réputation — même en pandémie, en organisant des mini-concerts à domicile et des séances d’écoute immersives. Avec l’assouplissement des règles sur les rassemblements, voilà qu’un Tout petit Festif se prépare du 23 au 26 juillet, avec Les Trois Accords comme l’une des têtes d’affiche. En personne, svp!

Cette initiative de mini festival se précisera dans les prochains jours et les détails devraient nous arriver au début juillet, précise le directeur des communications du Festif, Charles Miller. L’idée est de respecter «l’ADN» du rendez-vous — «expériences inédites dans différents lieux tantôt pittoresques, tantôt inusités», précise-t-il — tout en se conformant aux directives de santé publique. Une douzaine de spectacles intimes pourraient être proposés par «des habitués du festival et artistes qui devaient être de l’édition 2020», ajoute Charles Miller. 

Du côté du Festival de la chanson de Tadoussac, qui aurait dû se tenir la fin de semaine prochaine, on envisage aussi l’idée d’une programmation extérieure, mais en août. Si le projet se concrétise, ce serait également dans le respect des consignes de distanciation. 

D’ici là, les festivités se passent sur Facebook, où une «chaîne de vidéoclips» a été lancée par des artistes chouchous du festival. Les spectateurs sont aussi invités à partager des souvenirs de leur virée à Tadou et peut-être gagner un laissez-passer pour l’an prochain...  Geneviève Bouchard