Tire le Coyote se produira à Tadoussac le 30 juin. Avec les écoles fermées pour cause de tempête, il a concilié travail et famille au lancement de la programmation de mercredi...

Ferland, Tire le Coyote, Klô Pelgag et les autres à Tadoussac

Alors que le Festival de la chanson de Tadoussac célébrera en juin son 35e anniversaire, Jean-Pierre Ferland, Marjo, Les Trois Accords, Klô Pelgag, Tire le Coyote, Émile Bilodeau et Keith Kouna sont de ceux qui convergeront vers la Côte-Nord pour l’occasion. Avec une programmation déployée dans divers lieux, la musique résonnera de toutes parts dans le pittoresque village entre le 28 juin et le 1er juillet.

L’année 2018 en sera une d’anniversaire, mais aussi de transition pour le rendez-vous musical, maintenant piloté par une nouvelle équipe de programmation et de direction. Le Soleil s’est entretenu avec le nouveau directeur général, le Québécois d’adoption Julien Pinardon, qui prend le relais de Charles Breton, élu maire de Tadoussac l’automne dernier.  

Q Avec la nouvelle équipe en place, pouvons-nous nous attendre à de grands changements à Tadoussac?

R La ligne artistique va rester la même. Il y a eu beaucoup de changements dans l’équipe à l’automne. On a formé un comité de programmation avec Stéphanie Le Goff et Marie-Claude Brosseau. Charles était là au début, mais on a terminé le travail à trois. On a toujours la volonté de proposer des artistes émergents, principalement francophones. C’est un beau mélange de têtes d’affiche, d’artistes reconnus et d’artistes à découvrir. C’est l’ADN du festival et on ne changera pas ça. La programmation de cette année est très éclectique. Ça va de la chanson à texte au rock, on a de la musique électro, on a des influences d’un petit peu partout dans la Francophonie. C’est peut-être une des orientations qu’on voudrait prendre encore plus à l’avenir. On va toujours mettre de l’avant des artistes du Québec et du Canada francophone, mais avec de petites pépites internationales. 

Q Vous êtes le nouveau patron, mais vous travaillez au Festival depuis longtemps, n’est-ce pas?

La première fois, c’était en 2008 pour un stage en partenariat avec l’Office franco-québécois pour la jeunesse. Je suis reparti pendant deux ans en France et ensuite, je suis revenu avec des permis temporaires, j’ai été bénévole et puis j’ai occupé plusieurs postes au sein de l’équipe : j’ai été adjoint à la programmation et directeur adjoint pour finir directeur général. Oui, ça fait quand même longtemps que je gravite autour de l’organisation. Je connais bien les dossiers. 

Q L’année dernière, le festival a déménagé de la mi-juin à la première fin de semaine de juillet. Quel bilan dressez-vous de ce changement?

Pour nous, c’est très positif. Ça nous a permis d’ajouter une quatrième journée de programmation. Au niveau de la fréquentation, ça nous permet d’accueillir plus de monde et de retenir les gens dans la région plus longtemps. Et sur quatre jours, on a plus de chances d’avoir une journée de soleil!

+

À TADOUSSAC CETTE ANNÉE

• Jean-Pierre Ferland

• Les Trois Accords

• Klô Pelgag

• Tire le Coyote

• Émile Bilodeau

• Keith Kouna

• Marjo

• Valaire

• Lior Shoov

• Mononc’ Serge

• Afrikana Soul Sister

• Misses Satchmo

• Ilaria Graziano & Francesco 

• Forni

• Erwan Pinard

• Pascale Picard

• Le Winston Band

• Bleu Jeans Bleu

• Seba et Horg

• Julie Aubé 

• Michel Robichaud

• Qualité Motel

• Les Hay Babies

Horaire, programmation complète et infos sur la billetterie au chansontadoussac.com