En souvenir du King: le party des Sheepdogs

DANS LES ARCHIVES

Pièce iconique dans le répertoire légendaire d’Elvis Presley, Suspicious Minds a été enregistrée il y a 50 ans cette semaine. Écrite l’année précédente par Mark James, la chanson — qui traite de deux amoureux ne réussissant pas à se faire confiance — a d’abord été endisquée par son auteur, qui n’a pas réussi à en faire un succès. Disons que le King a obtenu un meilleur score : lancée au mois d’août suivant, sa version n’a pas tardé à atteindre le numéro un. 

INÉDITS D'ENTREVUE AVEC... RYAN GULLEN DES SHEEPDOGS

Sur le rock vintage de son groupe :

«À un moment, quand nous étions plus jeunes, il y avait beaucoup de gens dans l’industrie de la musique qui nous disaient qu’il fallait que nous sonnions comme ce qui passait à la radio, comme Nickelback, par exemple. À ce moment, nous avions soif de succès et nous voulions une carrière. Mais nous n’allions pas transformer notre son parce que selon nous, ce n’est pas la motivation derrière la musique. L’idée, c’est de faire ce qui nous plaît. Ça vient de quelque chose d’honnête.»

Sur les nouvelles façons de découvrir la musique :

«La manière avec laquelle les gens consomment la musique est différente, avec le streaming et tout ça. Il y a un tremplin pour différents types de musique. Ce n’est plus juste ce qui passe à la radio. Ça fait que des jeunes découvrent tous ces groupes des années 60 et 70. Ils peuvent juste aller sur YouTube ou sur Spotify et tomber dans cette musique, comme Alice qui tombe dans le terrier du lapin blanc. Ils vont aller de plus en plus creux et découvrir ce groupe, puis ce groupe, puis ce groupe… Ça fait que des gens se mettent à aimer des musiques qu’ils n’auraient pas pu découvrir en écoutant seulement le top-40 à la radio.»

Note : Le groupe The Sheepdogs s’est lancé vendredi dans une tournée québécoise. On doit lever notre chapeau au visuel qui l’accompagne, où l’on peut notamment voir Youppi sur une motoneige ou lire le slogan sans équivoque : «Nuits frettes, riffs qui torchent»! Réalisé par Ryan Gullen and Mat Dunlap, le nouveau clip du groupe a aussi été dévoilé vendredi. 

L'EXTRAIT

As-tu deux minutes? de Stefie Shock

Après cinq ans loin des studios d’enregistrement, Stefie Shock reviendra en mars avec un nouvel album intitulé Le fruit du hasard. L’auteur-compositeur-interprète prépare le terrain avec deux extraits dont celui-ci, As-tu deux minutes?, qu’il dédie au programme caritatif Bell cause pour la cause, dont il est porte-parole depuis neuf ans. La chanson, qui traite d’anxiété, contient un échantillonnage de la pièce 8 heures 10 de Pauline Julien, sur un texte de Michel Tremblay