ROCK, Little Fictions, Elbow

Elbow fidèles à eux-mêmes ***

CRITIQUE / Les gars d'Elbow ont fait leur route durant 25 ans sans le moindre changement de personnel, jusqu'à ce que le batteur Richard Jupp rende ses baguettes l'an dernier. Little Fictions est le premier album sans ce compagnon d'armes et le changement, quoique subtil, est néanmoins perceptible.
Plusieurs titres mettent en effet à contribution des boîtes à rythmes et semblent avoir été articulés principalement autour de la rythmique.
Les Anglais arrivent avec de petites perles comme Magnificent (She Says), avec ses superbes arrangements de cordes, l'accrocheur et «REMesque» All Disco ou encore la pièce-titre au long souffle.
On renoue avec la voix chaude et rassurante de Guy Garvey, jamais loin de Peter Gabriel, des motifs musicaux parfois atypiques et le souci de bien laisser respirer le matériel.
Les Anglais ont toujours fixé la barre haute et ils livrent encore la marchandise ici, ce qui ne les empêchent pas d'échapper quelques titres longuets qui reposent sur peu de chose, outre la voix du leader et qui pèchent par excès de linéarité, comme K2 ou Gentle Storm.