Pop, À l’est d’Éden, de Dumas

Dumas: élégant questionnement ****

CRITIQUE / Trois ans après avoir rebrassé les cartes avec un album éponyme plus pop, mitonné avec de nouveaux collaborateurs, Dumas s’apprête à dévoiler un nouveau chapitre de sa discographie : l’auteur-compositeur-interprète a annoncé cette semaine que son prochain album verrait le jour en février.

On ne sait pas grand-chose encore de cette nouvelle création, outre qu’elle sera «très personnelle» et qu’elle sera accompagnée d’une tournée en solo, Nos idéaux, qui sera d’ailleurs lancée le 9 février au Théâtre Petit Champlain (une autre représentation est à l’horaire le 6 avril sur la même scène).

Dumas a mis la table en lançant un premier extrait qui s’avère de bon augure pour la suite des choses : à la fois douce, envoûtante et nourrie de ce qui ressemble fort à un questionnement existentiel («Comment suis-je arrivé ici? En une nuit ou une vie?», chante-t-il à répétition), À l’est d’Éden brode une élégante rencontre entre l’organique et les machines. À suivre cet hiver…