No Plan David Bowie

David Bowie: un écho de Blackstar***1/2

À pareille date l'an dernier, David Bowie nous avait doublement secoués. D'abord avec l'excellent Blackstar, démontrant à quel point il était toujours inspiré et créatif. Ensuite avec sa mort, qui avait pris tout le monde - ou presque - par surprise. On n'a pas encore fini de parler des grandes qualités de Blackstar, qui est apparu sur une foule de palmarès des meilleurs albums de 2016, que voici No Plan, minialbum aux allures de point d'orgue ou de coda.
On y trouve quatre titres enregistrés en même temps que les chansons de Blackstar, dont trois inédits, qui se sont retrouvés dans la comédie musicale Lazarus, présentée à New York et à Londres. Lazarus, qu'on connaissait déjà, sert d'introduction, après quoi la ballade No Plan met à contribution les cuivres chauds qu'on avait appréciés sur l'ultime album du Thin White Duke. La mordante Killing a Little Time est assurément le bonbon parmi les trois nouvelles, présentant un Bowie en mode exploratoire, avec une rythmique alambiquée, avant que When I Met You ferme les livres de façon fort honnête. Un écho bienvenu à Blackstar.